Déclaration de revenus : n’oubliez surtout pas cette réduction d’impôt

Les parents d’élèves instruits dans l’enseignement secondaire ou supérieur bénéficient d’une réduction d’impôt. Bercy a déclaré le lundi 11 avril que le service en ligne est de nouveau ouvert, suite à des erreurs de pré-remplissage.

Réduction d’impôt : avantage oublié ?

Les bénéficiaires doivent se rendre sur leur espace personnel sur impots.gouv.fr pour déclarer leurs revenus. Ils ont une double mission de ce fait : d’une part, vérifier ou corriger les informations offertes par l’administration fiscale. D’autre part, prévenir cette dernière des éléments possibles d’ouvrir droit à un avantage fiscal.

Une réduction ou bien un crédit d’impôt par exemple. En effet, les parents qui ont des enfants à charge scolarisés dans le secondaire ou l’enseignement supérieur tirent parti d’une réduction d’impôt pour les frais d’études. Un avantage fiscal presque oublié par les familles. La députée Émilie Cariou le précise dans une question au gouvernement lors du mi-mandat d’Emmanuel Macron.

Réduction d’impôt : montant et condition pour en bénéficier

Le montant de la réduction d’impôt est de 61 euros si l’enfant est au collège. Ça évolue à 153 euros s’il est en lycée général, technologique ou professionnel. Ça augmente à 183 euros si l’enfant se trouve en enseignement supérieur. Cependant, les allocataires doivent faire mention du nombre d’enfants à charge scolarisés pour profiter de cet avantage. Ils doivent remplir en ligne les cases 7EA (au collège), 7EC (au lycée) ou 7EF (dans l’enseignement supérieur) et préciser le nombre d’enfants impliqués. Ces cases sont dans la rubrique « Vos dépenses », « Réductions et crédits d’impôt ».

Ensuite, entrer dans la catégorie Nombre d’enfants à charge dans l’enseignement. Pour ceux qui déclarent leurs revenus sur papier, ils utilisent un formulaire 2042 RICI. Les cases, semblables à celles montrées en ligne, sont en haut de la première page. Les couples séparés et qui ont des enfants en garde alternée peuvent aussi jouir de la réduction d’impôt. Chaque parent doit mentionner ses enfants sur sa propre déclaration de revenus (cases 7EB et suivantes).

Cependant, le montant de la réduction d’impôt est divisé par deux : 30,50 euros pour le collégien, 76,50 euros pour le lycéen et 91,50 euros pour un enfant scolarisé dans l’enseignement supérieur. Les ménages doivent fournir un certificat de scolarité, si l’administration fiscale procède à un contrôle.

Autres avantages

La réduction d’impôt pour frais de scolarité n’est pas l’unique attribut que l’État fournit. Il existe aussi des bourses d’études pour les enfants de familles à revenus réduits côtoyant l’école secondaire. Beaucoup de familles ne sont pas conscientes de l’existence de ces bourses. Les pouvoirs publics ont remarqué un taux élevé de non-utilisation de ces derniers.

Pour atténuer le problème, l’État a mis en place cette année un plan d’action pour la déclaration de revenus. Les ménages qui ont un enfant étudiant dans le secondaire, vont voir apparaître, à la fin de leur déclaration, un lien guidant à un simulateur de l’Éducation nationale.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées