Électricité – grève : La situation escomptée pour novembre prochain

D’une part, la France fait actuellement face à une insuffisance en électricité. D’autre part, la grève des raffineries n’a pas encore cessé en totalité. Que doit-on donc faire face pour le mois de novembre prochain ?

Électricité : Coupures via des désactivations temporaires et des délestages tournants

Dernièrement, le gouvernement a pris une mesure concernant la consommation en énergie de chaque foyer. Plus précisément, celle de sensibiliser les ménages à réduire leur consommation. Suite à cela, RTE indique qu’une baisse de 3% à 4% a été observée en septembre.

Cependant, cette baisse ne pourra pas combler les besoins des Français si les demandes durant les jours les plus froids en hiver sont considérables. Donc, le gouvernement solutionne cette situation à travers :

  • Les délestages tournants : heure de coupure bien définie pour une durée de 2 heures maximum. Cependant, cette coupure ne se fera pas chez les utilisateurs prioritaires.
  • Les désactivations temporaires et ciblées : touchent uniquement ceux ont un contrat heure creuse, 12h à 14h, avec l’utilisation du compteur Linky.

Les prévisions de RTE en novembre

« La disponibilité nucléaire en France est faible cet hiver, c’est même la plus faible historiquement. Si on ajoute à cela des prolongations des grèves, donc des arrêts des réacteurs, ça empirera la situation, » « On pourrait manquer de production pour répondre à la demande, » tels sont les propos de RTE.

En effet, actuellement, le parc nucléaire escompte avoir 45,71% à disposition contre plus de 56% en septembre. Aussi, 27 sur 56 des réacteurs ont été mis à l’arrêt. Mais, on se lance déjà petit à petit au redémarrage.

Par rapport à cela, on explique que : « L’objectif d’EDF est de continuer les redémarrages afin d’atteindre une disponibilité maximale de 96% le 1er février, avant de nouveaux arrêts pour maintenance. »

Suite des grèves en France

Les Français se trouvent en difficulté à cause de la grève. Les mouvements ont presque envahi les 1/3 des centrales nucléaires, soit 11 sur 18. Mais heureusement, on peut dire en quelque sorte qu’on maintient la situation. En effet, il y a eu un accord salarial entre EDF et les syndicats, vendredi dernier.

En attendant la consultation et la validation des responsables de cet accord, au plus tard le 27 octobre, les sites concernés par la grève décident de faire recours au vote. Ce dernier se porte sur le fait de continuer ou arrêter la grève. Aussi, en attendant, quelques sites ont déjà décidé d’arrêter la grève.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées