Enedis Linky : mobilisation contre la surtaxe du compteur payant

2 000 personnes anti-Enedis Linky militent devant tribunal de Macon.

Le lundi 7 mars 2022, des opposants revendiquent le droit de refuser le dispositif devant le tribunal de Macon (Saône-et-Loire). Le but d’Enedis Linky est de reproduire les faits et gestes du client. Selon Sandrine Larizza, membre du collectif « InfoLinky5G » dans le sud-ouest de Lyon : Il s’agit donc d’une atteinte à la vie privée. En tout, il y a 7 000 plaignants d’après leur avocat, Édouard Rafin.

La cour d’appel de Bordeaux a reconnu le droit au refus de Linky en novembre 2020. Actuellement, les militants demandent que la reconnaissance doit englober les consommateurs possédant un compteur en dehors de leur habitation. Cette affaire pose une question de liberté fondamentale, a plaidé Me Rafin, rappelant qu’en avril 2020, Christian Estrosi, le maire LR de Nice, avait fait vérifier par Enedis que les résidences secondaires n’étaient pas occupées afin de faire respecter la période de confinement.

Surtaxe : 8,30 euros de plus tous les deux mois ?

 

Édouard Rafin a critiqué la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Ce dernier a accepté la position d’une surtaxe de 8,30 euros tous les deux mois, mais à partir de 2025. C’est pour les utilisateurs qui refusent Enedis Linky et qui n’ont pas montré leurs index de consommation en un an. Le gestionnaire est obligé de relever par lui-même le compteur.

Par conséquent, la CRE place une composante comptage afin de couvrir le coût de la relève. Cette disposition a été évoquée au préalable dans un document publié en novembre 2021. Gilles Le Chatelier, l’avocat d’Enedis, a dit que le distributeur doit déployer jusqu’en 2024 des compteurs Linky dans 100% des habitations. Dans le cas contraire, une pénalité de 50 euros par compteur est nécessaire. Il a aussi insisté pour que Linky ne collecte que des données globales, pas personnelles.

Les anti Enedis Linky devront mettre la main à la poche

Les opposants au compteur vont devoir payer. Enedis a équipé les 90% de ses clients le 31 décembre 2021. Une nouvelle phase est en route. Cela consiste en l’exploitation et au déploiement sur les 10% de leur parc encore équipé d’ancien compteur.

La CRE a consulté le public à partir du 25 novembre 2021 jusqu’au 5 janvier 2022, afin de définir le nouveau cadre de régulation incitative qui va s’appliquer au projet d’Enedis Linky en 2024. La facturation des surcoûts est incluse. Tous les consommateurs qui se dressent contre la pose d’un compteur doivent mettre la main à la poche.

Facturation de 8,30 tous les deux mois

Les clients seront facturés tous les deux mois jusqu’à ce que l’installation d’un compteur Linky s’achève. Selon la CRE, le montant de la facture est de 8,30 euros. Cela pourrait changer après 2025, surtout pour les consommateurs qui n’ont pas encore mis en place le boîtier vert.

D’après cette dernière, près de 3,8 millions d’utilisateurs ne sont pas encore équipés d’un Enedis Linky en France. La CRE invite l’Enedis à poursuivre ses efforts pour promouvoir l’installation du compteur Linky. Le montage du boîtier connecté exige un montant de quatre milliards d’euros venant d’Enedis Linky.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées