Entrepreneurs dès le jeune âge sur « Ça commence aujourd’hui » : Faustine Bollaert remet un invité à sa place

Pour l’épisode du jeudi 5 mai 2022, ce sont des jeunes entrepreneurs que l’animatrice Faustine Bollaert reçoit. Plus précisément, ces patrons d’entreprise n’étaient âgés que d’une vingtaine d’années ou même moins. Cela a de quoi surprendre et inspirer ! Malgré leur caractère de leaders imposants, les invités ont tenu des propos qui ont déplu à certains. D’ailleurs, Faustine Bollaert a dû recadrer certains d’entre eux, comme on l’a vu sur France 2.

Comment le confinement a aidé deux jeunes entrepreneurs ?

Tout d’abord, l’émission reçoit six jeunes entrepreneurs. En plus de témoigner de leurs parcours, ceux-ci veulent passer un message important. En effet, selon eux, l’âge ne devrait pas être notre obstacle lorsque nous avons des rêves. L’important, c’est de travailler fort pour les réaliser. Parmi ces invités, les adolescents Rémi (17 ans) et Thibault (18 ans) racontent comment ils ont profité du confinement de 2020. Effectivement, les deux acolytes se sont servis de ce temps à rester enfermés dans leur chambre pour concevoir des inventions.

La première création était une visière destinée aux employés de la santé. Conçue à l’aide d’une imprimante du 3D, cette visière contribuerait à protéger du covid. Deuxièmement, les deux amis ont fabriqué une prothèse de main pour un enfant. Soudainement, une idée arrive à l’un d’eux, alors que celui-ci remarque un lycéen jeter sa cigarette par terre. Il s’est mis à réfléchir : comment écraser un mégot lorsqu’il n’y a pas de poubelle autour ?

Admirables en entreprenariat, moins appréciés en humour

Alors, c’est confirmé : Rémi et Thibault deviennent associés et commencent à réellement travailler ensemble. Aujourd’hui, une de leurs inventions est sur le marché. Néanmoins, ils précisent que c’est la passion qui les mène à poursuivre leurs fabrications, et non l’argent. Toujours est-il que ces deux adolescents possèdent un grand sens des affaires. En effet, ils ont déjà breveté leur fabrication et entrepris des démarches sans avoir eu recours à un avocat ou à une autre assistance externe. Thibault rajoute : « Le message que je veux faire passer, c’est qu’on ait 15 ou 50 ans, tant qu’on a envie, tant qu’on a l’ambition et la motivation, je pense qu’on peut y arriver ». Cependant, Faustine réplique, avec une touche de rigolade : « Ce qui me fait un coup, c’est que pour vous le plus vieux c’est 50. Vraiment ça fiche un coup ».

L’âge, un sujet non humoristique pour Faustine Bollaert

Par la suite, un autre invité partage l’histoire de sa carrière hors du commun. Il s’agit de Louis, âgé de 26 ans. « Oh ! Vieux. Bientôt 50, vous allez voir », s’exclame l’animatrice, en plaisantant. L’entrepreneur revient avec plaisir sur le parcours de Rémi et Thibault. Il déclare : « J’avais l’impression de me voir il y a huit ans, c’était il y a longtemps ». Ensuite, il raconte comment il s’est créé une marque de coque pour smartphone. En effet, alors qu’il avait 15 ans, Louis gagne un téléphone portable de la part d’une chaîne radio. Comme tout utilisateur qui fait attention à son portable, il décide de protéger son bien avec une coque. Hélas, aucun style sur le marché ne lui plaît.

Il explique que seules étaient proposées des coques « noires, destinées aux 40-50 ans ». Alors qu’il continue son discours, l’animatrice le remet à sa place. « On va se détendre les gars ! Quand je fais la blague, ça va. Quand c’est vous, ça devient désagréable » s’exclame l’animatrice, toujours avec un ton d’humour. En tout cas, les jeunes entrepreneurs comprennent le message. À partir de ce moment, l’âge n’a plus fait l’objet de plaisanteries de leur part. Ce qui est sûr, c’est qu’une longue carrière professionnelle les attend encore et on ne peut leur souhaiter que la réussite !

 

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées