Estelle Lefébure marquée par une douloureuse tragédie : « Je n’oublierai jamais cette date »

Estelle Lefébure a perdu sa maman dans de terribles circonstances. Denise Lefébure est décédée des suites d’un tragique accident en novembre 2002. L’actrice s’est emparée cette semaine de son compte Instagram pour célébrer ce triste anniversaire. L’occasion pour l’ex-compagne de David Hallyday de rendre un vibrant hommage à celle qui lui a donné la vie.

« Sadly, I will never forget this date… »

Estelle Lefébure a tenu à rendre un hommage singulier à sa maman, Denise Lefébure, décédée le 5 novembre 2002 dans un tragique accident de voiture. Le drame est survenu alors que sa fille Estelle était âgée de 36 ans. La maman d’Ilona et Emma Smet a posté un cliché en noir et blanc de la mère de famille dans une récente publication Instagram.

Une tendre pensée qui a éveillé beaucoup de nostalgie chez la jolie blonde de 55 ans. « Sadly, I will never forget this date… (Malheureusement, je n’oublierai jamais cette date). I love you », a-t-elle indiqué en description de la photo.

Un post qui n’a pas laissé la communauté de l’actrice insensible. En ce moment, cette dernière tourne aux côtés de M. Pokora et de Philippe Lellouche dans Les grandes ambitions. Parmi les commentaires on peut lire : « Sublime photo ! J’ai cru que c’était Jacky Kennedy », « Quelle poignante tragédie! », « Vous êtes aussi belle que votre mère » ou encore « Très jolie maman, courage !! ». Mais la mort de sa maman n’est pas le seul coup dur auquel la comédienne doit faire face.

Une mère de famille battante et courageuse

Le jour suivant son mariage avec David Hallyday, dans les années 90, son père meurt à son tour, des suites d’une leucémie. Pour la célébrité, c’est le drame de trop ! Heureusement, elle a su rebondir et ressortir plus forte de toutes ces tragédies familiales. Comme le souligne celle qui a partagé sa vie pendant plusieurs années avec le fils aîné de Johnny : « Cela m’a permis de faire la connaissance de mes 3 demi-sœurs. Jusque-là, je les ai jamais connus ».

« La tristesse m’a appris une chose, la colère ne sert à rien. Après le décès de ma mère, je n’avais plus aucune confiance en moi. J’étais rongée par la culpabilité. Puis tout d’un coup, je voulais reprendre ma vie en main. J’étais souvent repliée sur moi-même, à m’apitoyer sur mon sort, incapable de prendre la moindre décision. Aujourd’hui je suis beaucoup plus confiante et sereine », souligne la mère de Giuliano Ramette (10 ans), dans les colonnes du magazine Paris Match (avril 2015).

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées