Familles nombreuses : Amandine Pellissard sollicitée par la répression des fraudes

Le mardi 24 mai 2022, Amandine Pellissard a avoué qu’elle a été convoquée par la répression des fraudes. La mère de famille s’explique sur son compte Instagram.

Qui est Amandine Pellissard ?

Elle s’est fait connaître par l’émission « Familles nombreuses : la vie en XXL ». L’épouse d’Alexandre a déjà participé à 3 saisons de l’émission diffusée sur TF1. La mère de huit enfants n’est pas payée pour ce programme. Cependant, ce dernier lui a permis de devenir une vedette de la télévision.

Ensuite, Amandine Pellissard a pu s’engager avec de multiples marques. Ainsi, les placements de produits lui ont garanti d’arrondir copieusement ses fins de mois. Toutefois, ce genre de métier est régi par des lois strictes dont elle n’avait aucune connaissance. C’est pourquoi, la rivale de Soukdavone Gayat a été poursuivie par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

La maman donne des explications

Dans ses stories du 24 mai, elle a justifié à ses abonnés vouloir « être transparente avec (eux) ». La répression des fraudes accuse la quarantenaire d’avoir opéré des placements de produits sans préciser la mention « #sponsorisé », qui est obligatoire. Amandine Pellissard avoue cette erreur, qu’elle promet de ne plus commettre à l’avenir.

La mère de famille continue ses explications en disant qu’elle aurait été mal informée de son agence. Elle affirme être prête à payer le prix : « Mal entourée » « Si j’ai une amende, je m’en acquitterais. C’est très bien, je trouve, qu’il y ait une vraie vigilance et que notre métier soit aussi encadré, parce qu’il y a beaucoup de travers », a conclu la concernée.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées