Françoise Hardy : ce surnom malsain qu’elle attribuait à Jacques Dutronc

Vendredi dernier, France 3 avait lancé son émission « Les années télé de Mireille Dumas ». Le programme a mis en lumière plusieurs interviews avec Françoise Hardy. L’occasion de retrouver une séquence dans laquelle la chanteuse revient sur son histoire d’amour avec Jacques Dutronc.

Une histoire d’amour pas comme les autres

Entre Jacques Dutronc et Françoise Hardy, le coup de foudre a été immédiat. Dans les années 60, la chanteuse tombe amoureuse de celui qui va devenir le père de son enfant. Pourtant, au début, leur histoire d’amour était vouée à l’échec. Comme le souligne l’artiste de 77 ans ! « Il travaillait pour celui qui allait devenir notre éditeur commun chez Vogue. À l’époque, il venait de terminer son service militaire. Il avait la boule à zéro et portait des lunettes de myope. De plus, son visage était couvert de boutons », confesse-t-elle face à Stéphane Bern, sur le plateau d’« A la bonne heure ».

Malgré tout, les deux tourtereaux se sont aimés pendant une vingtaine d’années. De cette union est né Thomas. Dans les années 90, le couple décide de se séparer. Même s’ils sont toujours mariés, ils ne partageront plus le même toit. Une séparation évoquée par la mère de famille dans un documentaire diffusé sur France 3 le 26 novembre dernier. C’est là qu’on a appris le drôle de surnom qu’elle a attribué à l’interprète de « Fais pas ci, fais pas ça ».

« Mon futur veuf »

Alors qu’elle souffrait d’un cancer, Françoise Hardy a brisé le silence autour de sa romance avec Jacques Dutronc. « “Mon futur veuf”, voilà comment je l’appelle maintenant parce que ça me dérange de l’appeler mon époux. Je n’aime pas ça », avait-elle avoué face à Mireille Dumas. L’interprète de « Tous les garçons et les filles » revient ensuite sur les raisons de sa séparation avec le chanteur émérite.

« C’est une personne qui a tendance à séparer complètement ce qui est en dessous de la ceinture de ce qui est au-dessus de la ceinture. C’est une façon de vivre que l’on peut accepter ou non. Dans mon cas, j’ai eu du mal à le supporter. Ça n’a pas marché, c’était fini », souligne-t-elle dans sa prise de parole. Malgré la rupture, ils sont restés en bons termes.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées