Héritage du Taulier : cette déclaration de Laeticia qui aurait pu lui coûter cher lors du procès

© Ici
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant l’héritage de Johnny Hallyday. Retour sur cette déclaration de Laeticia qui aurait pu lui coûter cher lors du procès. 

À l’occasion d’un entretien pour Le Parisien, Laeticia Hallyday est revenue sur l’héritage du Taulier. L’occasion pour la fiancée de Jalil Lespert de glisser une phrase qui aurait pu lui coûter bien cher lors du procès. Le point à travers cet article !

publicité

Lætitia Hallyday se lâche dans Le Parisien

Lætitia Hallyday a failli commettre le pire lors de cet entretien. Le jour précédent l’hommage rendu à Johnny Hallyday, la veuve a accordé un entretien au Parisien dans lequel elle revient sur ses projets et tout ce qu’elle a fait pour honorer la mémoire du rocker. « Pendant six mois, elle va vivre à Bruxelles. Le Taulier se sentait mi-français mi-belge. Je voulais alors marquer l’histoire à travers son papa », a-t-elle confié sans réaliser l’impact de ses aveux.

En soulignant que son mari se sentait « mi-français mi-belge », la jolie blonde de 46 ans a contredit les avocats de ce dernier. Au cours du procès pour l’héritage de Johnny, la principale intéressée a évoqué que le chanteur se sentait avant tout américain. Son manager de l’époque estimait que l’idole des jeunes avait décidé d’être américain il y a une dizaine d’années. Il a adopté deux enfants qui n’ont jamais vu la France.

publicité

« Je l’ai fait pour lui, et j’en suis très fière (…) »

« Je crois que c’est clair. Il voulait vivre en Amérique, c’était son choix à lui », explique-t-elle. Après avoir déposé les valises aux États-Unis, Johnny Hallyday a fait une demande de nationalité américaine. En 2015, il s’est livré sur les raisons de son départ de la villa de Marnes-la-Coquette. « L’Amérique entre dans ma culture. Ici je suis serein, mes filles vont à l’école normalement (…) », confessait le rocker à l’époque.

publicité

Pour son avocat, il est clair que le chanteur passait la majorité de son temps en Amérique. Ce qui l’a conduit à fixer la majorité de ses intérêts sur place. Après plusieurs mois de bataille judiciaire, la justice française a tranché. C’est ainsi que les différends relatifs à l’héritage du Taulier ont été réglés dans l’Hexagone. Pour honorer la mémoire de son mari, la mère de Jade et Joy a même récemment demandé la nationalité américaine. À ce propos elle souligne : « Je l’ai fait pour lui, et j’en suis très fière (…) ».

publicité