Il perd 321 points sur son permis de conduire mais roule toujours !

Les arnaques virtuelles deviennent de plus en plus en vogue. Cette fois-ci, il s’agit d’une escroquerie au permis de conduire. Cette histoire s’est passée en Espagne. La Guarda Civil a finalement tout compris et a stoppé son jeu.

Un motard n’a pas pensé aux autorités

Cette histoire sort de l’ordinaire des infractions routières. C’est un motard, un Arménien de 28 ans, qui en est l’acteur. Malgré des centaines d’infractions routières accumulées sur son compte, il arrivait à garder son permis immaculé. À vrai dire, son système de points a subi un bug informatique. Il ne l’a pas averti aux autorités. Au contraire, il en a profité.

Ainsi, il veut faire des profits sur Internet tout en écartant le risque de se faire prendre. Comment procède-t-il ? Il prend la responsabilité des délits routiers d’autrui. Tout en demandant le même montant que l’amende encourue. Ce n’est pas tout. Il demande encore entre 75 à 200 euros de plus. De ce fait, c’est comme s’il était coupable de toutes les infractions de ses clients. Comment ça ? Il n’a qu’à dire aux autorités que c’était lui qui était au volant au moment des faits. Le plus insolite, c’est que tout cela n’affecte pas son permis de conduire.

On se pose tous la question

Cela a duré des mois. Toutefois, une investigation a permis aux autorités de suspecter un détail. Sur son permis, il paraît qu’il a déjà perdu 321 points. Donc, l’équivalence de points perdus par une trentaine de personnes dans leur vie. Si la Guarda Civil n’a pas pu faire tomber le masque, ce motard aurait mis en danger la sécurité routière. Il aurait aidé des chauffards à éviter la loi.
Il y a des particuliers parmi ses clients. Néanmoins, il prend aussi des véhicules d’entreprise sous son aile.

La procédure pour sanctionner le jeune homme ne se déclenche toujours pas. Dès lors, l’autorité responsable semble perplexe. Une source déclare : « On se pose tous la question ».
De son côté, La Guarda Civil a lancé une enquête sur des faits similaires. Elle a suspecté 91 conducteurs.

Une faille dans le système du permis de conduire

Comment le système du permis de conduire à points fonctionne-t-il ? En fait, à chaque fois qu’un conducteur commet une infraction, il perd des points. Le retrait de point correspondra au barème des infractions routières. Tout le monde ayant un permis de conduire est soumis à ce système. Cependant, les conducteurs de véhicule sans permis de conduire, les conducteurs de scooter 50 cm³, les cyclistes et les piétons ne sont pas concernés.

Hormis l’Espagne, d’autres pays d’Europe l’ont aussi adopté comme :

  • La France admet au total 12 points
  • L’Italie en compte 20
  • L’Autriche admet 3 points au total
  • L’Espagne accepte un capital de 12 points.

Une faille dans le système bonus de points serait donc à l’origine du bug informatique de cet Arménien. En attendant les enquêtes, les autorités espagnoles font tout pour éviter ce genre de faits.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées