Impôt de solidarité sur la fortune : récemment instauré en Espagne !

L’Espagne a annoncé fin septembre une réforme fiscale, indiquant un nouvel impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Il y aura aussi une baisse de l’impôt sur le revenu pour les petits contribuables. Ainsi, la nouvelle a pris le pays par surprise au moment où les régions se battent pour la rendre plus attractive que ses voisines. Ce, à propos de l’annonce de baisse de la taxe et pour favoriser l’implantation de grands patrimoines.

« Une dose de justice sociale »

Selon la ministre du Budget, Maria Jesus Montero, c’est la volonté du gouvernement outre-Pyrénées. Ce, après que l’Espagne a informé une réforme fiscale, notamment une nouvelle taxe de solidarité. Selon les indications des Échos, on parle d’une contribution exceptionnelle de solidarité par les plus grands patrimoines. Cela va durer deux ans, en 2023 et en 2024.

Ce nouvel impôt sur la fortune concernera environ 23 000 personnes disposant d’un patrimoine de plus de 3 millions d’euros. Ainsi, cette taxe est collectée à 0,1% auprès des contribuables. Le quotidien d’actualité économique et financière pense que « cela devrait rapporter 3,144 milliards en deux ans, avec l’objectif d’aider à financer les mécanismes amortisseurs déployés pour atténuer les effets de la crise énergétique et de l’inflation qui devrait atteindre aux alentours de 9 % sur l’ensemble de l’année 2022« .

Impôt réduit pour les ménages les plus vulnérables

La réforme fiscale comprend un impôt sur les plus grandes richesses du pays. De plus, elle implique également une réduction de l’impôt sur le revenu pour ceux qui gagnent moins de 21 000 € par an. En fait, cela devrait leur permettre d’économiser approximativement 2 milliards d’euros sur deux ans.

D’une part, les mesures spéciales et solidaires vont aussi de pair avec une subvention fiscale pour les indépendants et les petites entreprises. D’autre part, l’élimination des niches fiscales favorisait auparavant les grandes entreprises.

Enfin, Maria Jesus Montero a indiqué que « La politique fiscale ne devrait pas répondre à des caprices, mais plus s’adapter à la réalité pour une répartition plus juste des charges ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées