Impôt sur le revenu : voici le montant minimal à partir duquel il faut le régler ! 

L’imposition répond à plusieurs règles strictes en France. Pour ceux qui l’ignorent, voici le montant minimal à partir duquel il devient obligatoire de le payer !

Pour savoir si l’on fait partie de ceux qui doivent payer les impôts sur le revenu, il convient de comprendre certains concepts. Parmi eux figure le seuil d’imposition. Le point à travers cet article !

Impôts sur le revenu : les différentes notions à retenir

Le revenu fiscal de base figure parmi les éléments pris en compte dans l’attribution de certaines prestations sociales. Il en va de même pour l’exonération de certains impôts. Généralement, sa valeur dépasse le revenu net imposable. Notons que c’est l’administration fiscale qui fixe son montant suivant le niveau de revenu des foyers fiscaux. 

D’autre part, le revenu brut global correspond à l’ensemble des recettes empochées durant l’année (salaire, pensions, revenus divers, placements…). Il prend également en compte les abattements fiscaux. Une fois ce revenu déduit des charges déductibles, on obtient le revenu net global. Il faudra ensuite enlever les abattements spéciaux de ce montant pour obtenir le revenu net imposable.

Le seuil d’imposition : méthode de calcul

Le seuil d’imposition n’est autre que le plafond à partir duquel un contribuable n’aura pas à payer d’impôt sur le revenu. Celui-ci va dépendre de la taille du foyer et du quotient familial. Le calcul se fait alors sur la base du revenu à partir duquel un contribuable devra régler l’impôt suivant son revenu net imposable. Pour une personne célibataire, la part de quotient familial sera plus faible. 

Cette année, la méthode de calcul prend en compte les revenus de 2022 à compter de 16 372 euros de revenu net imposable. Ceci correspond à une taxation sur la tranche de l’ordre de 11%. En faisant le calcul : 16.372-10.777 = 5.595 X 11% = 615,45 €. La valeur finale est arrondie à 615 euros. Ce qui équivaut  à 3,75% de taux d’imposition réel. Dans le cas du seuil d’imposition par quotient familial, tout va dépendre du nombre d’enfants et du statut du contribuable. A titre d’illustration, le seuil d’imposition est fixé à 37 926 euros pour un célibataire dont le nombre de parts fiscales est égal à 3 contre 41 335 euros pour un couple marié ou pacsé. 

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées