Impôts : case importante mais méconnue qui vous prive d’une exonération

Depuis 3 ans, 8 millions de foyers fiscaux ont perdu de l’argent dans les impôts. En effet, ces ménages omettent de renoncer aux impôts sur les revenus de l’épargne. Alors, il faut maintenant savoir cette case importante qui vous prive d’une exonération.

Impôts : la case qui prive d’une exonération, les détails

D’emblée, il s’agit de la case 2OP. En 2019, on rapporte qu’un foyer fiscal a perdu en moyenne 7 euros en ayant oublié de la cocher. Cependant, plus d’1,6 million de foyers ont surpayé l’impôt sur le revenu de 50 euros, ou même plus. En fait, la case 2OP a pour objectif de renoncer à la flat tax. Cette dernière représente en effet le taux fiscal unique sur les intérêts et autres gains d’épargne. On y compte les 12,8% d’impôts sur le revenu plus les 17,2% de cotisations sociales. Et, il faut savoir que ce taux fiscal a vu le jour depuis le premier mandat du président Macron.

Alors, les 12,8% équivalent à des impôts forfaitaires très avantageux, vu sa nature peu élevée. Toutefois, cela représente un danger pour ceux qui ne payent pas ces impôts. Et ce, même si la flat tax de 12% s’applique à tout le monde. Dans tous les cas, les instituts financiers les prélèvent à la source avant qu’on perçoive les intérêts. Alors, pour éviter tout cela, il suffit de cocher la case 2OP de la déclaration annuelle de revenus.

Des améliorations existantes mais insuffisantes

Il faut savoir que cocher la case 2OP permet de renoncer à la flat tax. Mais encore, cela permet aussi d’exiger le barème classique de 0 % pour les non imposables. Déjà en 2020, la députée PS Valérie Rabault a soutiré ces données à Bercy. Et depuis, on n’a plus entendu parler de la case 2OP. En fait, la direction générale des finances publiques a appliqué des améliorations à cette affaire lors de la déclaration. On peut dire qu’on ne peut ignorer ces améliorations. En effet, on reçoit depuis deux ans un message en ligne à la fin des déclarations.

Ces messages ont le but de nous avertir concernant la case 2OP. En effet, ce procédé va pré-cocher la case pour l’année suivante si on l’a fait présentement. De plus, ce système permet à ceux qui ont oublié de cocher la case en 2019, de se faire rembourser. Cependant, cela ne suffit pas pour régler la totalité du problème. En effet, Bercy ne divulgue pas de statistiques sur les foyers qui ont oublié la case 2OP. Il n’y a que la DGFiP qui montre les statistiques sur les nombres de case cochées par an.

Les foyers ne connaissent pas la case 2OP

La DGFiP a déclaré qu’en 2019, il y a eu 881 000 cases 2OP cochées contre 1,27 million en 2020. Et en 2021, il y a eu 1,55 million cases 2OP cochées. L’évolution peut se voir donc, même si on se rapproche trop lentement des 8 millions de foyers concernés depuis 2019. Bercy ne divulguant aucune statistique, on estime un nombre inexact de foyers non imposables ayant oublié de cocher cette case. Ces foyers perdent de ce fait des euros durant les faits.

Cependant, depuis 2020, la déclaration automatique a favorisé la coche de ces cases. En effet, cette dernière implique plus de 10 millions de foyers chaque année. Et parmi eux, il y a 1,8 million qui paye la flat tax. Et il y a une obligation d’exonération d’impôts pour certains de ces 1,8 million. Cela implique qu’ils ont intérêt à cocher la case 2OP. Cependant, seuls 24 foyers sur 1,8 million l’ont fait en 2020. Toutefois, on peut encore rectifier les choses actuellement. Il suffit de se rendre sur le site gouvernemental des impôts et de cliquer sur « corriger ma déclaration en ligne. » Seulement, cette rectification devra se faire avant mi-décembre pour qu’on puisse nous faire rembourser.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées