Ingrid Chauvin ne supporte pas la télé : l’héroïne de TF1 passe aux aveux !

© MCE TV
publicité

L’heure est venue pour Ingrid Chauvin de passer aux aveux. À l’occasion d’un récent entretien, l’héroïne de Demain nous appartient s’est confiée sur son « allergie » à la télé. On vous dit tout !

Depuis le lancement de l’aventure Demain nous appartient sur TF1. Elle a toujours été là. Cette semaine, Ingrid Chauvin a tenu à faire des révélations fracassantes au sujet d’un détail qui l’agace à l’écran. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

Cette raison bien trempée pour laquelle elle ne regarde pas la télé…

Divorcée de Thierry Peythieu, le père de son fils Tom, Ingrid Chauvin ne regrette pourtant pas sa carrière au petit écran. À l’occasion d’une entrevue menée par l’équipe de TV Mag, l’héroïne emblématique de TF1 s’est livrée sur le sujet. Selon l’actrice de 47 ans, elle préfère aujourd’hui passer du temps avec son petit Tom que de perdre son temps devant la télévision.

Au cours de cette interview, l’interprète de Chloé Delcourt confie : « Je me transforme en une fillette de 5 ans. On s’amuse ensemble comme si on était des amis. Ensuite vient l’instant des câlins, on partage des histoires. Parfois, on s’endort et à son réveil, il me dit : “Je t’aime maman” », explique la jolie blonde, sur une note d’émotion.

publicité

Une actrice proche de ses fans

La mère de famille enchaîne en soulignant : « Ce sont des moments que je ne veux pas manquer, c’est magique. La vie est douce et belle » estime la sœur de Jérémy Duffau. Cette dernière s’est également confiée au sujet des rapports qu’elle entretient avec les fans. Ces derniers sont en effet nombreux à venir vers elle lorsqu’ils la croisent dans la rue.

publicité

Ingrid Chauvin souligne : « Ils me parlent du feuilleton. Au cours de cette épidémie et la crise sanitaire qu’elle a engendrées, nous n’avons certes pas sauvé des vies, mais j’ai l’impression qu’on a soulagé certaines angoisses. Et selon moi, ça veut dire beaucoup », a-t-elle conclu dans les colonnes de TV Mag.

publicité