Jacques et Gabriella retirés de l’école et renvoyés au Rocher : Albert II livre sa vérité

Au mois de septembre dernier, c’est sans Charlène de Monaco que le prince Jacques et la princesse Gabriella (7 ans) ont affronté la rentrée en CP. Mais au bout de quelques semaines, les enfants ont été évacués au Rocher… sans explication. Pour la première fois, le Prince Albert II sort du silence.

Une nouvelle forme de pédagogie

Après plusieurs mois d’absence liés à son exil en Afrique du Sud, Charlène de Monaco a enfin remis les pieds au palais. Un retour qui fait plaisir à la princesse, à son mari, mais aussi à ses enfants, Jacques et Gabriella. Pour rappel, la première dame a été retranchée en Afrique du Sud à cause d’une infection avancée de la sphère ORL.

L’absence de la mère de famille a contraint le Prince Albert II à prendre tout seul les décisions concernant l’avenir des deux futurs héritiers. Mais la rentrée a été de courte durée pour ces derniers qui ont très vite déserté les bancs de l’école.

À l’occasion d’un entretien pour Monaco matin, la veille de la fête de l’indépendance, le souverain du rocher est revenu sur cette décision. Il souligne que les jumeaux sont bel et bien rentrés à l’Institution François D’Assise-Nicolas Barré au mois de septembre. Mais compte tenu de la crise sanitaire, le couple princier a pris l’initiative de les scolariser au Palais. « Nous avons aménagé une petite salle de classe avec les mêmes maîtresses qui les ont enseignés au FANB », explique le père de famille à ce propos

Jacques et Gabriella s’habituent petit à petit à la vie princière

Dans son discours, le Prince Albert II confie que Gabriella et Jacques sont entourés d’amis au quotidien avec qui ils partagent les cours comme s’ils étaient en salle de classe. En revanche, pour les séances de gym et les cours de natation, les deux futurs héritiers doivent se rendre à l’école. Comme le précise le père de famille : « C’est important qu’ils aient une vie scolaire et sociale épanouie ».

En ce qui concerne la future vie de Prince, le frère de Caroline s’inspire de sa propre expérience. C’est pourquoi il a emmené les jumeaux au cours de ses visites officielles en Écosse ou encore en Irlande.

« Ce n’est pas obligatoire, il ne faut pas non plus les bousculer », explique-t-il. L’ex-compagnon de Nicole Coste assure que Jacques et Gabriella doivent s’habituer « à voir du monde, à commencer à réaliser des activités officielles eux-mêmes ». Aujourd’hui, ils vont devoir combler l’absence de leur illustre mère, toujours en convalescence après son retour au sein de la Principauté.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées