Jacques et Gabriella surveillés de près : leur mère intransigeante sur leur éducation

© Palais Princier
publicité

Jacques et Gabriella, les enfants de Charlène de Monaco et du Prince Albert II sont actuellement surveillés de près. La princesse demeure en effet intransigeante en ce qui concerne l’éducation de ces derniers. Le point à travers cet article !

Bien qu’elle soit toujours retenue en Afrique du Sud, Charlène de Monaco garde un œil vigilant quant à l’éducation de ses enfants. À savoir, Gabriella et Jacques. Pour la femme du Prince Albert II, il est hors de question de négliger l’éducation de ses deux bouts de chou. La rédaction de Lacs champagne vous en dit davantage dans les prochaines lignes !

publicité

Charlène de Monaco toujours prête à éduquer ses enfants comme il se doit

Même si elle est loin de ses enfants, Charlène de Monaco continue à les surveiller à distance. D’ailleurs, la Première Dame du Rocher peut être soulagée de l’existence de la technologie pour l’aider à rester en contact avec Jacques et Gabriella. Régulièrement, la jolie blonde de 43 ans discute avec ces derniers via Facetime

Dans le magazine Point de vue, on peut lire les confidences exclusives de la princesse et de son époux à l’occasion de leurs noces d’étain. Le 1er juillet dernier, le couple princier fêtait leurs dix ans de mariage. Un événement que l’ancienne nageuse a raté en raison de son absence prolongée du Palais.

publicité

Malgré cette distance, la principale concernée compte coûte que coûte inculquer des valeurs qu’elle juge essentielles, à ses enfants. À savoir : l’entraide, la bienveillance et la tolérance. Des qualités qu’elle estime indispensables pour « se construire ».

Des notions fondamentales…

« Ce sont des notions fondamentales au même titre que le courage et le sens du devoir ». Davantage de caractères que Charlène de Monaco souhaite transmettre à ses jumeaux. Aux dernières nouvelles, ces derniers devraient prochainement retrouver leur mère si la situation le permet. Notons qu’en Afrique du Sud, des rassemblements ont lieu ces derniers temps suite à l’incarcération de l’ex-président Jacob Zuma.

publicité

Pour conclure, la publication précise : « La princesse souhaiterait que ses enfants soient à l’écoute des autres et soient ouverts d’esprits, devant le monde qui les entoure ». Toujours exilée en Afrique du Sud, l’ancienne nageuse a récemment confié qu’elle ne serait pas de retour avant la fin du mois d’octobre.

publicité