« J’ai l’impression d’avoir remporté au loto » : elle empoche un revenu universel de 1 200 € par mois

Ils ont été environ 2,5 millions d’Allemands à relever le défi. Seuls 122 anonymes ont été sélectionnés par tirage au sort en fin d’année 2020. L’expérience, appuyée par une association allemande, permet à ces individus d’empocher 1200 euros par mois, sans condition, depuis juillet 2021. L’expérience devait, à la base, s’étaler sur 3 ans.

« Je dors mieux. Je suis beaucoup plus sereine ».

Depuis le mois de juillet dernier, une enquête a indiqué que 122 Allemands empochent environ 1200 € par mois, sans condition. De plus, ils ne sont pas obligés de travailler pour toucher cet argent. Les heureux vainqueurs du tirage au sort ont été sélectionnés parmi 3 millions de candidats. Cette expérimentation scientifique a pour objet de dépasser la controverse concernant l’opposition des stéréotypes classiques. L’entité chargée de l’étude a fixé la Somme à 1200 € de manière à s’aligner avec le seuil de pauvreté en Allemagne. En français, ce seuil est de l’ordre de

1 015 €.

L’expérience a été soutenue par l’association Mein Grundeinkommen, également présente dans l’Hexagone sous le nom de MonRevenuDeBase. « J’ai l’impression d’avoir remporté au loto », s’enthousiasme une volontaire, répondant au prénom d’Élisabeth. À l’occasion de ses échanges avec un sociologue, la jeune femme a mis la lumière sur le bénéfice de cette initiative compte tenu de son état de santé financière. « J’ai constaté que je dors mieux. Je suis beaucoup plus sereine », confesse-t-elle sur France 3.

Les volontaires continuent de travailler

Chacun des bénéficiaires va vivre cette expérience à leur manière. À ce propos, l’expert Antonio Brettschneider, instituteur à la Technische Hochschule de Cologne explique : « L’objectif est de démontrer scientifiquement comment un revenu mensuel minimum peut affecter l’existence des gens à divers niveaux : professionnel, bien-être, alimentation, hygiène de vie, épanouissement personnel, etc. ». Selon les résultats, les volontaires continuent leurs occupations professionnelles pendant que d’autres en profitent pour se reconvertir. Les résultats de cette étude devront être connus d’ici 2024. Affaire à suivre…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées