Jamel Debbouze se livre auprès de Patrick Sébastien sur ce qui est arrivé à son bras

© Elle / Youtube
publicité

Jamel Debbouze s’est laissé aller à la confidence la semaine dernière lors de son entretien avec Patrick Sébastien. L’humoriste est revenu sur son accident et la perte de son bras. 

Jeudi dernier, pour le lancement de son nouveau magazine, Patrick Sébastien a convié Jamel Debbouze pour un entretien exclusif. L’occasion pour l’ex-compagnon de Charlotte Casiraghi de revenir sur l’accident qui lui a coûté son bras. 

publicité

Jamel Debbouze : les circonstances de son accident

Si tout semble aller pour le mieux aujourd’hui dans la vie de Jamel Debbouze, il a traversé des épreuves difficiles par le passé. Des difficultés qui l’ont malgré tout rendu plus fort. À 14 ans, l’acteur a été happé par un train. Un accident qui lui a valu l’usage de sa main droite. Des circonstances terrorisantes qu’il a accepté de revivre lors de ses échanges avec Patrick Sébastien pour la sortie du magazine « Jeux vous aime ». Au cours de cette interview, le compagnon de Mélissa Theuriau s’est livré sans tabou sur cet incident qui a fait basculer sa vie.

« Lorsque le médecin me fait part du bilan de l’accident, je lui demande d’instinct de me prêter l’un de ces stylos. Je m’entraîne alors à écrire avec la main gauche », a-t-il confié. Et le père de Raphaël Casiraghi d’ajouter : « Comme si ce drame était un non-sujet. Finalement, il ne fallait pas que ça en soit un ». Des aveux qui prouvent le mental d’acier et le courage louable de l’humoriste de 50 ans.

publicité

« Depuis cet accident, je vis du bonus, du sursis »

Si Jamel Debbouze vit aujourd’hui bien avec son handicap, il a dû réaliser des sacrifices énormes à cause de cet accident. Par exemple, il ne peut plus jouer au football, sa passion de jeunesse. À ce propos, Patrick Sébastien lui a demandé : « Aurais-tu été plus heureux si tu étais devenu footballeur ? ».

À cette question, le père de famille à tout simplement répondu : « Vocation ratée, tout ça à cause de mon ménisque ! Autrement, j’aurais bâti une carrière au niveau international », sur une note d’humour. Pour conclure, le frère de Judith a indiqué : « Depuis cet accident, je vis du bonus, du sursis ».

publicité

Quoi qu’il en soit, cette tragédie n’a pas empêché l’humoriste de vivre de sa passion pour le septième art, pour le plus grand plaisir de ses fans ! Aujourd’hui, c’est un homme épanoui. aussi bien sur le plan privé que professionnel.

publicité