Jean Dujardin réagit cash aux critiques sournois de son ex, Alexandra Lamy !

©️ Terra fémina / Elle
publicité

Avec Alexandra Lamy, Jean Dujardin formait un duo explosif dans la série « Un gars, une fille ». Mais aujourd’hui, les rapports sont devenus compliqués entre eux. Suite aux critiques sournoises de son ex, l’acteur de 49 ans a décidé de réagir, et c’est cash !

À l’occasion d’une entrevue pour Le Point, pour la promotion de son prochain film, Jean Dujardin a accepté de se confier sur ses relations avec Alexandra Lamy. L’occasion pour l’acteur de réagir suite aux tacles sanglants de son ex, lors de la cérémonie des César 2020. La rédaction de lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

« Je me suis pris des torrents de menaces vis-à-vis de mon ex »

Au cours de cette cérémonie des oscars, Alexandra Lamy avait publié un cliché d’Adèle Haenel, on y voit l’actrice quitter l’événement après la consécration de Roman Polanski. Pour rappel, le réalisateur a été récompensé pour son projet « J’accuse » avec Jean Dujardin en tête d’affiche. « Tout mon soutien », avait commenté son ex-compagne sur son compte Instagram.

La jolie blonde de 49 ans s’était déjà expliquée sur le sujet à l’époque afin de dénoncer les attaques dont elle a été victime. « Je me suis pris des torrents de menaces et de stupides sous-entendus vis-à-vis de mon ex », a souligné celle qui incarnait « chouchou » dans Un gars, une fille. Et l’actrice d’ajouter : « Après tout, quoi qu’on dise, on se fait toujours défoncer ».

publicité

Jean Dujardin règle ses comptes à son tour

Un an après, c’est au tour de Jean Dujardin de sortir ses griffes ! Dans les colonnes du magazine « Le Point », le père de Jules, Simon et Jeanne affirme : « C’était une céré-vomi, comme on est en mesure d’en faire en France (…) ». Une chose est sûre : le père de famille ne regrette aucunement d’avoir joué dans le film J’accuse.

publicité

Comme il le souligne auprès de nos confrères : « Le thème m’intéresse. Je suis resté sincère dans mon personnage et oui, on a eu raison de le faire ». À la suite de ces aveux, le compagnon de Nathalie Péchalat a déploré le fait que sa participation à cette fiction ait autant créé le buzz. Comme il le précise : « Il n’y a plus la moindre place pour la nuance. Je préfère ne pas rentrer dans ce jeu ».

publicité