Jean-Jacques Goldman en froid avec Manu Katché : zoom sur leur énorme dispute !

© Vanity Fair / YouTube
publicité

Le torchon brûle entre Jean-Jacques Goldman et Manu Katché. Mais que s’est-il passé ? Retour sur cette énorme dispute qui a éclaté entre les deux artistes.  

Vendredi dernier, Manu Katché était invité sur Europe 1 dans l’émission « Club de l’été ». Le batteur français de 62 ans a profité de l’occasion pour se confier sur les relations conflictuelles qu’il entretient avec Jean-Jacques Goldman. On vous dit tout !

publicité

Manu Katché : Une forte tête

C’est grâce à l’émission La Nouvelle Star que le public fait la connaissance de Manu Katché. Depuis sa participation au télé-crochet, le musicien a décroché une place singulière dans le cœur du public. C’est ainsi qu’il devient batteur de Peter Gabriel.

Néanmoins, l’homme soixantenaire est également connu pour son caractère bien trempé. Ce qui lui a valu des disputes avec certains de ses collaborateurs sur La Six, à commencer par André Manoukian. À ce propos, l’ancien compagnon de Liane Foly confie : « On s’est un peu frités, mais rien de grave (…) ».

publicité

Mais en dehors de l’émission diffusée sur M6, il a également travaillé en tant que batteur pour les plus grandes vedettes de la scène musicale française. En dépit de son talent indéniable, le batteur s’est également attiré les photos des personnes avec qui il a collaboré. Vendredi dernier, il a fait des confidences fracassantes au micro d’Europe 1. Au cours de ce témoignage, il revient sur la prise de bec qui a éclaté avec Jean-Jacques Goldman.

Le batteur passe aux aveux…

Manu Katché a travaillé sur l’opus de Jean-Jacques Goldman intitulé « Positif » et sorti dans les bacs vers la fin des années 80. Une collaboration qui s’est mal terminée comme le souligne l’ex-juré de la Nouvelle Star. « Lorsque j’ai été contacté pour réaliser l’album, j’étais membre du groupe californien Toto. C’étaient des musiciens hors pair qui jouaient du rock. Avec la bande, on voulait faire la même chose en France quand tout d’un coup, on reçoit un coup de fil de Jean-Jacques Goldman. On est ravi. », commence-t-il par lâcher.

publicité

Mais la joie va être de courte taille. « On se retrouve en tournée avec l’artiste. À ce moment-là on s’était dit : “bon, on va jouer un peu rock”, un peu à l’américaine dans d’autres termes. Mais finalement, on se retrouve à jouer de la musique variété, à diminuer le volume, avec toutes les petites minettes devant, vêtues comme lui. Moi, c’était pas mon truc et je lui ai fait savoir. Ça ne l’a pas plus ». Heureusement, aujourd’hui, les choses sont rentrées dans l’ordre et les deux musiciens s’entendent mieux qu’avant.

publicité