Jean-Luc Reichmann a failli commettre une bourde aux conséquences désastreuses !

© TF1
publicité

Aie aie aie… Jean-Luc Reichmann nous a fait une belle frayeur ! Cette semaine, l’animateur a failli commettre une bourde aux conséquences désastreuses. On vous dit tout ! 

Jeudi dernier, alors que Nagui faisait ses adieux à Tout le monde veut prendre sa place, Jean-Luc Reichmann a failli commettre l’irréparable sur TF1. Le point à travers cet article !

publicité

« C’est ma faute… »

L’aventure a failli se terminer de manière désastreuse jeudi dernier pour Bruno dans Les 12 Coups de midi. Le champion en titre de l’émission enchaîne les prouesses et ne devrait pas tarder à détrôner Christian Quesada et surtout Eric. Celui qui est actuellement en troisième position du classement général des plus grands maîtres de midi compte à son actif 178 participations et 705 424 euros de gains.

À la question « Quels os au nombre de 56 constituent le squelette des doigts et des orteils ? », Fifou Dingo a répondu : « les tarses ». Mais la bonne réponse était : « les phalanges ». Devant cette mauvaise réponse, le présentateur a rapidement réalisé qu’il avait mal formulé la question. « C’est ma faute. J’ai dit “quel os” alors que c’était “quels os” », a-t-il avoué.

publicité

Jean-Luc Reichmann désarçonné

Après les Jeux Olympiques, les téléspectateurs de France 2 retrouveront Laurence Boccolini et non plus Nagui aux commandes de TLMVPSP. Une émission que le compagnon de Mélanie Page présentait depuis 2006. Au mois d’avril dernier, il a fait part de sa décision « mûrement réfléchie » de rendre son tablier. « Je n’avais plus l’appétit (…). Je préfère arrêter avant qu’on m’arrête. Ma décision est prise » a annoncé le principal intéressé à l’époque.

publicité

Un départ qui ne laisse pas Jean-Luc Reichmann insensible. L’un des animateurs préférés des Français a confié combien il était triste que Nagui, « son compagnon de route depuis une trentaine d’années » quitte le navire. Et l’interprète de Léo Mattei de conclure : « Nagui et moi, c’était Prost-Senna, Nadal-Federer. Je suis triste qu’il ne soit plus en face ».

publicité