JPP fâché face à Anne-Elizabeth Lemoine : cette « catastrophe » qu’il n’arrive pas à digérer !

© France 5 / Thorncaps
publicité

Jean-Pierre Pernaut s’est montré sous un air fâché cette semaine face à Anne-Elizabeth Lemoine. Retour sur cette « catastrophe » que l’époux de Nathalie Marquay a du mal à digérer !

À l’occasion de son passage dans C à vous, l’émission d’Anne-Elizabeth Lemoine, Jean-Pierre Pernaut a tenu à pousser un nouveau coup de gueule. Et pour cause…

publicité

Le journaliste déclare la guerre contre les éoliennes

Les fidèles téléspectateurs de TF1 le savent très bien ! Jean-Pierre Pernaut ne manque pas de pousser un coup de gueule lorsqu’une situation le déplaît. Le mari de Nathalie Marquay a une nouvelle fois haussé le ton cette semaine dans le cadre de son combat contre les éoliennes.

Dans un récent numéro du magazine au cœur des régions, l’animateur de 71 ans qualifie ces dernières comme « ni écolos, ni performantes, ni bon marché ». Le père de famille fait également allusion à « une fausse bonne idée ».

publicité

Vendredi dernier, il était accueilli par Anne-Élizabeth Lemoine sur le plateau de C à vous sur France 5. L’occasion pour l’ancien présentateur préféré des Français de sortir une nouvelle fois ses griffes. « C’est une catastrophe écologique et financière sans intérêt », déclare-t-il en faisant référence aux éoliennes. Le prédécesseur de Marie-Sophie Lacarrau enchaîne en soulignant : « Ça coûte une fortune alors que ça ne marche même pas. Ça ne fonctionne qu’un jour sur trois », a-t-il déploré.

JPP : sa requête spéciale auprès de la ministre de l’Écologie

Jean-Pierre Pernaut est connu pour défendre activement le patrimoine et le paysage français. C’est pourquoi, il ne saisit pas pourquoi il y a des sources éoliennes près des grandes villes, pourquoi elles sont installées en milieu rural. Le journaliste star de la première chaîne a donc profité de sa prise de parole pour interpeller la ministre de l’Écologie.

publicité

Il appelle Barbara Pompili à ne surtout pas faire comme les Allemands. C’est-à-dire, mettre fin aux centrales nucléaires pour se reconvertir vers des centrales à gaz et à charbon. À ce propos, le père de Lou Pernaut souligne : « Les Allemands polluent neuf fois plus que les Français ». Reste à savoir si sa requête sera entendue auprès de la principale intéressée…

publicité