JT 20 h : Anne-Sophie Lapix crée un scandale, Karine Baste sort de ses gonds sur France 2

Visiblement, les coups durs se multiplient pour Anne-Sophie Lapix à l’approche des élections. Selon nos confrères du Parisien celle qui a remplacé David Pujadas aux commandes du 20 h de France 2 a été mise à l’écart dans le dispositif de débat opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen.

TF1 en tête du classement, Emmanuel Macron catégorique

Jeudi dernier, Anne-Sophie Lapix a présenté son dernier numéro de la semaine sur le plateau du 20 h proposé par France 2. Un rendez-vous suivi par 4,43 millions de Français. Ce qui correspond à une part de marché de 20,4 %. Comparée à l’inédit du 31 mars, la chaîne a enregistré une hausse de 0,2 point. Néanmoins, La Une a pu sauvegarder sa place de leader en mobilisant 5,42 millions de téléspectateurs (25 % du public).

Plus tard, Anne-Sophie Lapix était aux manettes de « 2022, le compte à rebours ». Un rendez-vous politique destiné à accueillir les prétendants à l’Élysée. Hélas, le président sortant a décliné son invitation. Selon Quotidien, l’émission présentée par Yann Barthès, Anne-Sophie Lapix serait à l’origine de cette polémique. Le mari de Brigitte Macron estime qu’il a été trop brutal lors d’un entretien avec Edouard Philippe en mars 2020…

C’est donc Bruno Le Maire qui a représenté le président sortant lors du débat. Le programme au cours duquel Anne-Sophie Lapix a convié Nicolas Dupont-Aignan a intrigué 3,72 millions d’aficionados. Ce qui correspond à une part de marché de 16,4 % de l’ensemble du public. La Une a largement dominé les audiences en mobilisant 4,9 millions de fidèles (21,6 % de PDA).

Karine Baste hausse le ton sur Instagram

À la suite de la désignation de Julian Bugier au 13 heures, Karine Baste assure l’intérim d’Anne-Sophie Lapix. L’ancienne vedette de Télématin a fait parler d’elle sur les réseaux sociaux en poussant un gros coup de gueule. Difficile pour la journaliste de contenir sa colère à la suite de la condamnation d’une femme témoin d’un abus sexuel sur mineur.

Dans une publication postée sur Instagram, l’animatrice a écrit : « L’aîné d’une fratrie. Le second a préféré la mort aux agressions. Mais bon, il ne faut rien changer… », a-t-elle déploré.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées