Kate Middleton dangereusement amaigrie : son régime « Sirtfood Diet » inquiète !

© tele star
publicité

Kate Middleton suivrait un régime qui met sa santé en péril. La femme du Prince William apparaît dangereusement amaigrie depuis qu’elle a opté pour le « Sirtfood Diet ». Le point à travers cet article !

À 39 ans, Kate Middleton pèserait 44 kilos pour une taille de 1,75 m. Sa silhouette inquiétante fait l’objet d’un article exclusif dans un célèbre média people. Selon ces informations, la femme du Prince William s’est inspirée du régime dangereux opté par sa sœur, Pippa Middleton. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

Kate Middleton suit le régime drastique de sa sœur

Kate Middleton aurait pris une décision capitale en suivant un régime qui met sa santé en péril. C’est en tout cas ce que rapporte le magazine Woman’s Day dans son édition de cette semaine. L’hebdomadaire explique que la duchesse de Cambridge s’est inspirée du régime opté par sa sœur, Pipa. Il s’agit du Sirtfood Diet. Un mode d’alimentation que nos confrères de Voici avaient déjà évoqué auparavant.

Ce régime jugé « dangereux » fait aujourd’hui l’objet d’une controverse. La femme du Prince William jetterait ses dévolus sur des superciments à l’instar des oignons, du thé vert ou encore des pommes. Dans son alimentation quotidienne, la mère de George, Charlotte et Louis mise également sur le vin rouge et le chocolat noir. Ces deux aliments sont réputés pour leur richesse en polyphénol.

publicité

publicité

Un régime qui menace la santé de la duchesse

Depuis quelques jours, les rumeurs courent comme quoi Kate Middleton serait enceinte. Ces bruits qui courent supposent que la jolie brune attendrait son quatrième enfant. Toujours selon le magazine Woman’s day, la principale intéressée suit ce régime draconien en respectant les 1000 calories pendant 3 jours, suivi de 1500 calories durant 4 jours. « Pour ce qui est de la santé de la duchesse de Cambridge, le Sirtfood Diet est inapproprié pour son organisme », conclut la publication.

publicité