Kate Middleton et William : un bonheur familial gâché, George dévoile une infidélité

© Abaca / Instagram
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant Kate Middleton et son mari, le Prince William. Le Prince George revient sur un bonheur familial gâché à cause d’une infidélité. Le point à travers cet article !

Le couple de Cambridge a beau s’afficher heureux en public, les deux tourtereaux cachent eux aussi des secrets. Aux dernières nouvelles, Kate Middleton et le Prince William feraient face à une infidélité. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le prince George cet été.

publicité

Le Prince George privé de ses amis

L’infidélité en question se réfère à la balade extra-conjugale entre le Prince William et Rose Hanbury. La jeune femme de 37 ans est considérée comme une amie très proche de la mère de Louis, George et Charlotte. Ces rumeurs se sont répandues au cours des vacances d’été par le Prince George lui-même. Âgé de six ans, le troisième dans l’ordre de succession à la couronne britannique aurait fait un esclandre. 

Tout a commencé lorsque ses parents, et plus précisément sa maman, ont renoncé à recevoir les fils de Rose Hanbury dans leur manoir d’Anner Hall. Pourtant, Oliver et Alexander côtoyaient toujours le jeune garçon auparavant. « Les enfants partagent plusieurs points communs. Ils avaient l’habitude de jouer ensemble auparavant », rapporte une source anonyme auprès de nos confrères de Bella magazine. 

publicité

Une infidélité en cause

Dans cette crise, Charlotte a également rejoint son frère. La fillette de six ans ne comprend pas non plus pourquoi elle ne peut plus voir Oliver et Alexander. Difficile pour la petite fille de cacher sa colère devant l’interdiction par ses parents de rendre visite à Iris, la fille de Rose Hanbury. Cette dernière est pourtant sa camarade de jeu dans le Norfolk. 

publicité

Les deux clans se sont éloignés l’un de l’autre depuis la polémique liée aux rumeurs d’infidélité du Prince William. Pourtant le palais a fait des démentis à maintes reprises au sujet de cette affaire, mais en vain. En prenant cette initiative, le palais a déshonoré la règle du « ne jamais expliquer, ne jamais se plaindre », pour défendre un proche de la famille victime d’une méchanceté sans nom.

publicité