« La reine des bêtisiers » : Stéphanie de Monaco, l’amie très agitée de Caroline Margeridon

Dans le cadre de la sortie de son ouvrage intitulé Libre ! (Éd. Plon), Caroline Margeridon s’est longuement confiée lors d’un entretien mené par nos confrères de Gala. Au cours de cette interview, l’acheteuse emblématique d’Affaire Conclue est revenue sur son enfance et le caractère particulièrement agité de son amie Stéphanie de Monaco.

Une antiquaire issue d’une famille noble

Icône emblématique de l’émission Affaire conclue diffusée sur France 2, Caroline Margeridon s’apprête à lancer son dernier livre, sorti aux éditions Plon. Dans son ouvrage, la jolie blonde de 55 ans raconte son parcours privé et professionnel. Pour rappel, l’acolyte de Sophie Davant est la fille d’un père bourgeois et d’une mère vietnamienne. Avec son caractère bien trempé, elle a organisé son premier salon de produits d’antiquités dès l’âge de 15 ans.

Passionnée par ce métier, la collègue de Julien Cohen va en faire sa carrière pendant une trentaine d’années. En parallèle, elle a dû enchaîner ses études sous la pression de ses parents. Au cours de son adolescence, l’acheteuse mythique de France Télévisions a rejoint un établissement catholique implanté dans les Hauts-de-Seine, à Boulogne-Billancourt. C’est avec des bonnes sœurs qu’elle a fait la connaissance de la sœur du Prince Albert II, Stéphanie de Monaco.

Stéphanie de Monaco : la reine des bêtisiers à l’école

À l’occasion d’un entretien pour Gala, qui s’est tenu le 3 novembre dernier, Caroline Margeridon a fait des révélations fracassantes au sujet de Stéphanie de Monaco. Selon la brocante, la fille du prince Charles et de Grace Kelly était une étudiante un peu turbulente. « Elle était vraiment drôle ! Elle multipliait les bêtises à l’école, mais ça m’amusait, car elle en faisait plus que moi. Je pouvais faire toutes les bêtises imaginables sans craindre de me faire choper », explique la mère de famille.

La meilleure ennemie de Pierre-Jean Chalençon enchaîne en ajoutant : « Comme c’était quelqu’un de célèbre, elle était dans le collimateur des bonnes sœurs ». Dans les colonnes du magazine, l’acheteuse d’Affaire conclue livre également une anecdote surprenante au sujet de la princesse qu’elle reprend dans son livre : « Un beau jour, elle a ramené une meute de chiots à l’école, qui venaient de l’Australie. C’était assez impressionnant ! Je vous laisse imaginer la difficulté pour les récupérer », a-t-elle conclu.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées