Laeticia Hallyday endettée : cette somme « maigrelette » qu’elle ne sera pas obligée de payer !

© Oh my mag
publicité

Laeticia Hallyday peut se sentir soulager ! Alors qu’elle a les dettes du Taulier sur le dos, elle va pouvoir s’acquitter d’une certaine somme « maigrelette ». Le point à travers cet article !

Bonne nouvelle pour Laeticia Hallyday. Selon le magazine Capital, la cour administrative d’appel de Paris vient de prendre une décision en faveur de la veuve. La voilà acquittée de l’un de ses redressements fiscaux. Mais de combien d’euros parle-t-on ici au juste ? Réponses dans les prochaines lignes !

publicité

471.780 euros annulés par le tribunal

Même s’il s’agit d’une maigre somme, pour Laeticia Hallyday, c’est déjà une belle victoire. Alors qu’elle doit encore régler les nombreuses dettes du Taulier, la mère de Jade et Joy cherche tous les moyens pour mettre fin à ces soucis financiers. Notons que la compagne de Jalil Lespert doit encore 30 millions d’euros au fisc.

Une somme colossale que la veuve a beaucoup de mal à rembourser. Pour rappel, la famille Hallyday a déjà fait l’objet de plusieurs redressements fiscaux auprès des tribunaux. Selon le magazine Capital, la cour de Paris a prononcé sa sentence dans la journée du 24 juin dernier. Résultats, l’ex de Pascal Balland en a pour 13,6 millions d’euros de redressements fiscaux.

publicité

Cependant, le tribunal a décidé d’annuler une partie de cette somme, soit 471 780 euros. Un montant certes minime, mais qui signifie déjà beaucoup pour la principale concernée. Le redressement en question concerne les transferts d’argent suspect effectués par le défunt rocker entre 2010 et 2011. Le fisc avait alors estimé qu’il s’agissait d’une somme non déclarée. Les avocats ont par la suite expliqué qu’il s’agissait en vérité de prêts non imposables.

En 2015, le père de David Hallyday avait alors contesté le redressement pour la première fois. Mais à l’époque, il n’a pas obtenu gain de cause. Aujourd’hui, la procédure enclenchée a fini par porter ses fruits. Comme le soulignent nos confrères : « L’administration fiscale est soupçonnée d’avoir commis un “abus de droit rampant” ».

Compte tenu des préjudices causés, il est primordial que le fisc applique les garanties procédurales. Dans le cas contraire, les retraitements devront être annulés. Comme le précise Maître Pierre Pradié, avocat de la veuve, dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Comment Laeticia Hallyday a-t-elle fait pour prolonger le délai de remboursement ?

En dépit de cette maigre somme annulée, Laeticia Hallyday n’est pas encore tirée d’affaire. En effet, elle va encore devoir rembourser les redressements infligés aux entreprises du taulier. Montant de la facture : 1 millions d’euros pour la SARL Navajo, 2,5 millions pour la SARL Artistes et promotion et 139 105 euros pour la SAS Pimiento Music.

publicité

Alors qu’elle n’a pas en sa possession l’argent nécessaire pour solder l’intégralité de ces dettes, la fille d’André Boudou a décidé d’user d’un ultime coup de poker. L’objectif : rallonger les délais de paiement. Elle a donc décidé de déclencher la procédure de sauvegarde sur la SARL Navajo et la SARL Artistes et promotion. Ce qui lui permet d’obtenir 10 ans de plus pour rassembler l’argent nécessaire au remboursement.

publicité