Les Français vont recevoir prochainement sur leur compte bancaire une prime inattendue

Les 38 millions de Français devront recevoir une prime d’inflation de 100 €. En effet, les personnes qui n’utilisent pas de moyen de transport personnel, ni de voiture, bénéficieront de cette prime, appelée initialement chèque carburant.

Quelques informations sur la prime d’inflation de 100 €

La prime de 100 € sera envoyée automatiquement. Elle ne sera pas déclarée sur la déclaration de revenus déposée au printemps 2022. Elle n’augmente pas le RFR. La CNAV l’a versé le 28 février 2022 pour les retraités.

Cependant,100 000 retraités ne perçoivent pas de pension de la CNAV, donc, ces derniers doivent patienter pour la prime. Effectivement, c’est leur caisse de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO qui versera cette prime d’inflation de 100 € net. La plupart des gens peuvent jouir plusieurs fois de cette prime. Une multitude d’employeurs, par exemple, ou encore le statut de salarié et indépendant à la fois, sont des raisons suffisantes.

En outre, Bruno Le Maire a menacé d’un contrôle des services fiscaux pour les avantageux de cette manne. L’État Français a précisé, sur sa page, que la prime d’inflation sera disponible à partir du 25 mars 2022. Par ailleurs, les bénéficiaires doivent se connecter à Mesdroitsociaux.gouv.fr.

« Un espace sera alors dédié à la demande d’allocation pour inflation. Si les personnes sont éligibles, le système les invitera à remplir un formulaire, avec leurs coordonnées bancaires, pour recevoir l’allocation », a expliqué le cabinet du ministre des Comptes publics.

D’autres bénéficiaires…

D’une part, la prime d’inflation sera aussi versée aux bénéficiaires de : RSA, ASS, ASPA, ASI, RSO, PreParE, AFIS, AVFS et EPIDE. D’autre part, les salariés en congé parental à temps plein recevront la prime de la CAF. Certes, les membres de l’ESAT ayant un contrat de soutien et d’aide peuvent recevoir l’allocation de leur employeur. D’ailleurs, l’agence de travail temporaire fera également profiter aux employés en CDD du versement de l’allocation.

Cependant, si la durée de travail est inférieure à 20 heures, il n’y aura pas de prime. L’URSSAF paie directement la prime de précarité pour les salariés des particuliers employeurs. Les salariés doivent révéler leurs données bancaires à l’URSSAF, pour bénéficier du versement automatique. L’administration fiscale, sur la base des revenus, versera la prime pour les travailleurs frontaliers résidant en France. En outre, le gouvernement avait déclaré qu’il travaillait sur la baisse de la TVA, sur le bouclier tarifaire et le chèque carburant.

Les conditions d’obtention de l’allocation d’inflation :

Demandeurs d’emploi du 31 octobre 2021, vous disposerez de l’allocation d’inflation, que le Pôle Emploi a versée depuis le 25 janvier 2022, si vous étiez en :

  • Recherche active d’emploi.
  • Formation et rémunéré du Pôle emploi.
  • Congé maternité ou en arrêt maladie hors contrat de travail.
  • Possession d’allocations à moins de 2 000 € nets.
  • Inactivité professionnelle.

Également, si vous :

  • N’aviez pas reçu de revenus d’autres organismes en octobre.
  • N’étiez pas en activité en octobre 2021.

En outre, les travailleurs indépendants, relevant du régime micro-social, doivent réaliser un chiffre d’affaires minimum de 900 €, pour profiter du versement de l’indemnité. La date d’échéance était entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021. Cette somme doit correspondre moyennement à un revenu de 2000 € net par mois. Ceci correspond donc, selon les abattements fiscaux en fonction de la nature de leur travail, à un chiffre d’affaires mensuel de :

  • 4 000 € pour les artisans.
  • 6 897 € pour les commerçants.
  • 3.030 € pour les professions libérales.

Prime d’inflation : les personnes éligibles et les dates de perception des 100 €

  • Agents publics titulaires et contractuels, employeurs publics : janvier 2022
  • Salariés et apprentis employeurs : décembre 2021
  • Salariés en congé parental CAF : janvier 2022
  • Travailleurs indépendants : janvier 2022
  • Salariés des particuliers employeurs URSSAF : janvier 2022
  • Agriculteurs MSA : janvier 2022
  • Retraités CARSAT : février 2022
  • Retraités de caisse de retraite spécifique : février 2022
  • Chômeurs Pôle Emploi : décembre 2021
  • Étudiants boursiers CROUS : décembre 2021
  • Étudiants CAF : janvier 2022
  • Bénéficiaires de minima sociaux CAF : janvier 2022
  • Personnes handicapées CNAM : janvier 2022
  • Pour les revenus de pensions, invalidité, chômage : octobre 2021.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées