Lidl lance un avertissement à ses clients : un produit proposé par l’enseigne est en rupture de stock, son achat est limité !

La crise ukrainienne provoque des impacts non négligeables sur l’économie française. Parmi eux figure la pénurie de l’huile de tournesol, principalement exportée par l’Ukraine et la Russie sur le marché international. Face à l’ampleur de la situation, Lidl a décidé de limiter l’achat de ce produit auprès de ses magasins. Le point à travers cet article !

L’huile de tournesol en rupture de stock chez Lidl ?

L’huile de tournesol va-t-elle bientôt disparaître des rayons de nos supermarchés ? En Europe, plusieurs grandes surfaces ont commencé à restreindre l’approvisionnement en huile de tournesol pour se préparer à une éventuelle pénurie. C’est ce qu’on peut voir en Allemagne, en Espagne ou encore aux Pays-Bas. Rappelons que l’Ukraine assure l’approvisionnement en huile de tournesol sur le marché international.

En France, cette mesure a également été prise par le célèbre grossiste des professionnels, Métro. Aujourd’hui, Lidl a également pris une décision similaire. À l’occasion d’un entretien pour Aujourd’hui en France, le responsable exécutif de la chaîne allemande a fait part de la nouvelle au public.

Dans sa prise de parole, le directeur de chez Lidl souligne : « J’ai envoyé la même consigne à tous nos points de vente après avoir constaté une rupture de stock chez plusieurs distributeurs ». Néanmoins, aucun plafond n’a pour le moment été imposé. Il s’agit d’un simple avertissement. Comme le souligne la même source : « Personne ne viendra vous déranger en caisse si vous achetez davantage d’huile de tournesol. Nous souhaitons simplement sensibiliser les clients à être raisonnables ».

Une augmentation de 17 % sur le prix de l’huile de tournesol

En ce qui concerne le tarif de l’huile de tournesol, Lidl a procédé à une hausse de 17 %. À ce propos, Michel Biero confie : « Les distributeurs en pénurie d’huile seront ceux qui n’auront pas appliqué cette augmentation ». Notons que chez Lidl, ce produit proposé à 1,79 € il y a encore trois mois est aujourd’hui vendu à 2,10 €. Ce qui correspond à une augmentation de 17 %. Et cette flambée des prix n’est pas près de s’arrêter…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées