Linky : mauvaise nouvelle pour les Français, le verdict vient de tomber…

10 % des ménages français ne disposent pas d’un compteur Linky chez eux. La Commission de régulation de l’énergie projette de mettre en place une facturation bimestrielle d’ici 2023 pour sensibiliser les récalcitrants procéder à l’installation de ce dispositif. Le point à travers cet article !

Plusieurs Français ne sont pas encore équipés du compteur Linky

3,8 millions de Français déboursent chaque année la somme de 50 € pour le compteur Linky. Selon une récente analyse, 10 % des ménages en France ne sont pas encore équipés de ce dispositif développé par Enedis. Pour les sensibiliser, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) prévoit de les faire payer à partir de 2023 pour combler le tarif issu des vieux compteurs.

Plusieurs raisons expliquent ce refus de s’équiper du boîtier Linky. Parmi elles figurent les soucis techniques, les craintes d’incendie et des impacts de l’utilisation du compteur sur la santé. À cela s’ajoutent les procédures administratives parfois lourdes et les coûts supplémentaires générés par l’utilisation du compteur.

Ces surcoûts viennent généralement des notifications adressées aux usagers (SMS, courriels, appels, prise de contact, etc.). Davantage de procédures mises en place pour les convier à demander la mise en place d’un compteur évolué. Ce qui implique des dépenses de la part du client. Le montant affiché s’élèverait jusqu’à 8,30 € tous les deux mois, soit 49,8 € par an. Est-il possible d’échapper au paiement de cette somme ? Décryptage.

Une nouvelle règle en vigueur ?

La CRE projette d’instaurer une période transitoire jusqu’à fin 2024. En attendant, il sera possible d’échapper au paiement du tarif indiqué plus haut à condition de respecter certaines exigences. À titre d’illustration, les clients « muets » sont les seuls à pouvoir s’acquitter des 8,30 €. Autrement dit, il s’agit des utilisateurs qui ne peuvent pas payer l’installation du compteur et qui sont incapables de transmettre leur index de consommation sur plus d’un an.

L’index est associé au chiffre inscrit sur le compteur, représentant la consommation énergétique. Si le compteur communiquant n’est pas fonctionnel, un technicien se rend sur les lieux de prélèvement tous les 6 mois pour procéder au relevé.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées