Louis Bertignac: le musicien nous dévoile tout sur sa vie

Des hauts et des bas dans la vie de Louis Bertignac !

L’ouvrage de Louis Bertignac nous touche avec son titre très émouvant. Cela rend sûrement les fans de Téléphone nostalgique par rapport au refrain de « Cendrillon », l’une des chansons la plus connue de ce groupe. Toutefois, la vie du guitariste n’a pas toujours été une « jolie petite histoire ». Comme préambule, il disait : « J’ai rencontré Jean-Louis Aubert au lycée et j’ai bien aimé sa tronche avec plein de boutons. Il avait les cheveux longs et raides, on voyait tout de suite que ce n’était pas un fils à papa bon élève. »

Amour et travail ne vont pas de paire !

Au milieu des années 70, Louis Bertignac prend Richard Kolinka dans l’aventure. Il ne voulait pas mélanger amour et travail en prennant son meilleur ami Jean-Louis Aubert et Corine Marienneau, son amoureuse à l’époque, dans son groupe. Le groupe a été un succès ! Des fans envoient des lettres d’amour, différents les uns des autres. La jalousie naît. Jean-Louis Aubert voudrait se mettre un moment dans leur peau.

Une distance s’installe entre le couple. Tout se transforme en cauchemar. « Très vite, on n’a plus rien à se dire ! ». En effet, Corine ressent cette distance entre elle et son homme. Il n’y a même pas longtemps de cela, Louis Bertignac confie qu’il a « l’impression d’être pris entre deux feux entre [son] meilleur ami et [sa] meuf. ». D’ailleurs, après leur rupture, Louis Bertignac n’a pas quitté Corinne d’un seul œil. Cette dernière qui tentait, à plusieurs reprises, de se suicider.

L’amitié est sacrée !

Ne pouvant pas surveiller Corinne constamment, Louis demande alors à ses amis de prendre le relais. Puis, après un moment, il constate qu’elle commence à flirter avec quelqu’un qui n’était autre que son meilleur ami Jean-Louis Aubert ! Le choc ! Louis Bertignac n’en croyait pas ses yeux. Il affirmait : « Ça m’a fait bizarre, je me suis dit qu’elle aurait pu chercher ailleurs. ». Toutefois, après mûre réflexion, il réalise qu’elle ne risque plus rien et autant accepter la situation. « Ça me rassurait, je pouvais me séparer tranquillement d’elle ». Malheureusement, tout cela n’était qu’éphemère. En effet, Corinne Marienneau a commencé à se droguer.

Le groupe légendaire fait son retour sur scène au début des années 2000. L’absence de Corinne Marienneau crée un conflit entre les fans.

Un drôle de lien avec les Rolling Stones

De son côté, Louis Bertignac confie que l’enfer des paradis artificiels a failli le détruire. Du coup, il tenait à protéger ses trois enfants de ce mécanisme. Il énonçait : « Mes filles sont au courant, elles n’ont pas attendu le livre. Je les ai découragées [d’en] prendre. » Un peu anxieux, il a sa propre façon de discerner si ses filles viennent à consommer de la drogue. « Je suis derrière, je m’y connais et je saurais lire dans les pupilles si elles se droguent ! »

Louis Bertignac a vécu tellement de bons moments tout le long de sa carrière. Cependant, sa rencontre avec les Rollings Stones va tout bouleverser. Il confie ce lien étrange, d’un air amusé : « Nous avions un copain qui était aussi notre dealer ! ». Encore mieux, il y a déjà quatre décennies, les musiciens de Mick Jagger lui demandent de faire la première partie de leur tournée. Un triomphe ! Si seulement on pouvait nous en dire un peu plus !

Une « groupie » exceptionnelle

Dans sa vie sentimentale, Louis Bertignac n’a rien à cacher. La complicité entre lui et Carla Bruni saute aux yeux. Cette dernière était autrefois une fan parmi tant d’autres. Puis un jour, motivé par ses amis, il réussit à « surmonter [sa] timidité et à l’embrasser » !

La relation entre ces deux-là n’a pas été facile. Les paroles de la chanson de Jeanne Moreau justifient cela. Après plusieurs ruptures, Louis Bertignac met définitivement fin à leur relation. « Je n’étais pas à l’aise dans son milieu, peut-être avais-je un apriori contre les riches. Et puis elle était toute jeune, je me voyais retomber en enfance, ça ne me plaisait pas. » Toutefois, l’ancienne mannequin n’a pas hésité de lui confier la production de son premier album. La suite, on la connait…

Son aventure dans The Voice

Entre 2012 et 2015, Louis Bertignac prend le rôle de juré dans The Voice. Il pouvait, de ce fait, accompagner des adultes et des enfants. Malheureusement, sa participation à l’émission de Nikos Aliagas, n’a pas été si glorifiante que ça. « Je l’ai dit plusieurs fois à la production : ce ne devrait pas être à nous de les éliminer, mais au public. »

Il confie que c’était vraiment difficile pour lui de les éliminer de l’aventure au fur et à mesure. Il était tellement fier d’eux que ça lui faisait mal de devoir les faire partir. « On forme une équipe, on est content de tous ces gens-là, on les coache pendant toute la semaine ». Alors, pourquoi les coacher pour ensuite les éliminer lui-même ? Heureusement, Louane ne lui en veut pas. Il pourra même la coacher dans la poursuite de sa carrière.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées