Malika Ménard en a ras le bol des critiques : elle met les points sur les « i » !

© Voici
publicité

L’heure de la mise au point a sonné pour Malika Ménard ! Face aux critiques, l’ancienne Miss France a décidé de mettre les points sur les « i ». On vous dit tout !

Pas facile la vie de célébrités ! Il faut en effet s’attendre à des critiques ici et là, notamment sur les réseaux sociaux. Le weekend dernier, Malika Ménard a décidé de briser le silence sur Instagram. Espérons que le message soit passé auprès des haters…

publicité

Les célébrités : cibles préférées des haters en ligne

Force est de constater que les influenceurs et les célébrités ne sont pas à l’abri des menaces et des critiques acerbes sur la Toile. En effet, les internautes ne mâchent pas leurs mots dès qu’une situation leur déplaît. Avec la progression de la technologie et l’essor des smartphones, la liberté de s’exprimer a pris une autre dimension.

De plus en plus de vedettes ne supportent pourtant pas la situation, car les réflexions vont souvent trop loin. Parmi elles, Malika Ménard a décidé de réagir ! C’est sur son compte Instagram qu’elle a tenu à faire passer un message à tous ses détracteurs. Dans une vidéo publiée en ligne, l’ancienne reine de la beauté confie certaines remarques dont elle fait l’objet.

publicité

Parmi ces critiques on peut noter : « Mais comment tu peux te dandiner en maillot ? Pense plutôt à te trouver un époux » ou encore « Toujours pas d’enfant celle-là ». Pour la principale concernée, c’en est trop ! Elle a décidé de sortir de ses gonds en livrant un message cash auprès de ses followers. Retour sur cette énorme mise au point !

publicité

Malika Ménard met les choses au clair

En guise de réaction, la jolie bruneMalika Ménard a souligné : « Être célibataire, sans enfant ou divorcé à 30 ans, c’est OK. La seule et unique chose qui ne soit pas OK c’est de ne pas être soi », précise-t-elle dans sa vidéo. Pour illustrer ses propos, la jolie brune de 33 ans a expliqué : « À mon âge, je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfant. Mais tout va bien pour moi. J’accepte ma destinée. Ce que je suis aujourd’hui est le résultat de mes propres choix ». Un gros coup de gueule qui devrait pouvoir rabattre le caquet aux mauvaises langues… Ça, c’est dit !

publicité