Marion Cotillard pète un câble face à Guillaume Canet : clash avec un réalisateur

Marion Cotillard s’est disputée avec le réalisateur américain James Gray. Elle n’a pas mâché ses mots.

Marion Cotillard perd la tête devant Guillaume Canet

Marion Cotillard n’est pas commode en privé. En effet, l’actrice n’a pas hésité à balancer sur James Gray. Ce dernier est le scénariste de Blood Ties, un film réalisé par Guillaume Canet en 2013. La violente dispute aurait eu lieu devant Guillaume Canet. La rencontre et la discussion se serait animée sur le choix d’un acteur et sur le casting.

Un clash sur James Gray

James Gray a pris la parole pour raconter cet épisode. « Elle m’a jeté du pain à la figure et m’a dit qu’elle pensait que j’étais un conna*d. Du coup, je suis immédiatement tombé amoureux d’elle », relate le réalisateur américain de 53 ans. Il reste intarissable sur la séduisante actrice, et ne lui tient pas rigueur. Le réalisateur lui a même proposé un rôle dans The Immigrant.

« J’ai regardé tous ses films qui me sont arrivés », déclare-t-il. « Et je savais que je devais écrire quelque chose pour elle ». La mère de deux enfants fait parler d’elle en ce moment, faute de sa prétendue brouille avec le père de ses enfants, Guillaume Canet. Déjà qu’ils étaient séparés, Blood Ties a été un échec cuisant. Le réalisateur a même frôlé la dépression. « L’échec de Blood Ties a été déci­sif : il fallait arrê­ter la machine, se poser, se nour­rir. Marion, qui sait si bien gérer les choses, s’im­pré­gner du moment présent, m’a fait comprendre que c’était une néces­sité » confesse le réalisateur.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées