Meghan Markle désinculpée : annulation des accusations de harcèlement contre la duchesse

© Getty images
publicité

Meghan Markle peut dormir sur ses deux oreilles ! Alors que la duchesse de Sussex était soupçonnée de harcèlement, ces accusations viennent d’être annulées, à son plus grand soulagement. Le point à travers cet article ! 

Meghan Markle n’a cessé de le réitérer depuis le Megxit. Elle a été victime de dénigrements qui ont complètement terni son image. Mardi dernier, on apprend que les soupçons qui pèsent contre la femme du Prince Harry ont élé levés. 

publicité

Les allégations contre Meghan Markle ont été levées

Si Meghan Markle a souhaité partir loin du Royaume-Uni et s’installer aux États-Unis, c’est parce qu’elle ne supportait plus la pression des médias londoniens. Au fil des mois, la presse avait dressé un portrait disant du mal de la duchesse de Sussex. Devant l’ampleur de la polémique, elle a décidé de prendre une décision radicale. Dans le documentaire intitulé « The Me You Can’t See », le prince Harry raconte que sa femme l’a réveillé en pleine nuit, alors qu’elle pleurait dans son oreiller.

Mardi dernier, de nouvelles révélations tombent concernant la duchesse de Sussex. Certains membres du personnel du palais qui l’ont accusé de harcèlement ont finalement retiré leur plainte. Dans le livre baptisé « Finding Freedom », écrit par Omid Scobie et Carolyn Durand, on apprend que les plaignants ont annulé les soupçons qui pèsent contre la jolie brune ».

publicité

Selon nos confrères de Times, la mère d’Archie et Lilibet a renvoyé deux assistants personnels et sapé la confiance d’un autre employé du palais. Ces derniers ont décidé de déposer une plainte en octobre 2018. Parmi les plaignants figure Jason Knauf, secrétaire aux communications du couple de Sussex à l’époque. Ce dernier souhaitait « apparemment (…), protéger le personnel qui, selon lui, était victime de la pression exercée par la mère de famille ».

publicité

Une enquête a été ouverte pour découvrir la vérité

En découvrant le message de ce salarié, les deux personnes qui ont porté plainte se sont désolidarisées. Depuis, la Reine Elizabeth II, qui prend cette affaire très au sérieux, a ouvert une enquête en sollicitant les services d’un cabinet indépendant. Selon ET, qui se base sur le témoignage d’une source proche, l’enquête est toujours en cours… Affaire à suivre !

publicité