Michel Sardou violemment frappé à la sortie d’une discothèque, un célèbre chanteur intervient

© Le Parisien
publicité

Alors que Michel Sardou s’est fait violemment frapper à la sortie d’une discothèque, un chanteur a dû intervenir en urgence. De qui s’agit-il ? La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Si Michel Sardou connaît aujourd’hui une belle réputation auprès des fans, le chanteur doit également composer avec certains ennemis. En effet, l’artiste de 74 ans a été victime d’agression à maintes reprises. Heureusement, il a pu compter sur le soutien de Johnny Hallyday

publicité

Michel Sardou tabassé à la sortie d’une discothèque

Cette histoire tragique est rapportée par nos confrères de Spécial people dans leur numéro de ce mois. « On va jusqu’à dessiner des croix gammées sur les annonces des spectacles », glisse la publication. Dans les années 70, alors qu’un groupe d’individus mal intentionnés s’attaque à Michel Sardou, Johnny Hallyday est venu à sa roue de secours. La scène a lieu à la sortie de la boîte de nuit parisienne de la chanteuse Régime.

Celui qui a été honoré par le Président de la République n’en pouvait plus. L’interprète de « Je vais t’aimer » revient sur la cause de cette rage dans l’une de ses chansons. Un morceau qui parle de la peine de mort et qui s’intitule « Je suis pour ». « Je suis conscient que j’ai dépassé la ligne rouge. J’ai poussé le bouchon un peu trop loin. Il fallait que je l’écrive », a-t-il expliqué dans les colonnes du magazine.

publicité

« J’irai le chercher jusqu’en prison pour l’assassiner (…) »

Michel Sardou enchaîne en soulignant : « J’ai 3 enfants et un jour, j’ai pris conscience qu’on pouvait s’attaquer à eux. Si l’on m’en enlevait un, moi le tueur, j’irais le chercher jusqu’en prison pour l’assassiner de mes propres mains », avait-il affirmé à l’époque auprès de nos confrères de Télé Star. Plusieurs célébrités lui ont apporté le soutien nécessaire. Le mari de Laeticia Hallyday n’était pas le seul !

publicité

En effet, Yves Montand était également présent pour venir au secours de Michel Sardou. Ce dernier qualifiait les agresseurs comme des « petits fachos ». « Ce que je dénonce, c’est le principe selon lequel, au nom de la liberté d’expression, on a le droit de priver quelqu’un de s’exprimer en chansons », a-t-il conclu. Fort heureusement, en dépit de cette tragédie, Michel Sardou s’en sort sans aucune égratignure. Il peut être reconnaissant éternellement envers le père de Laura Smet et David Hallyday.

publicité