Nouvelle aide : versée par les employeurs, elle peut atteindre 400 euros !

Face à l’inflation actuelle que subit la France, le gouvernement a mis en place de nombreuses aides. Notamment, on parle du projet de loi Pouvoir d’achat, qui vise à soutenir les Français en cette période difficile. Cependant, une nouvelle aide fait parler d’elle dernièrement. 400 euros, ce n’est pas rien ! Voici les détails !

Nouvelle aide à 400 euros : l’aide au carburant

Les employeurs offrent une aide au carburant aux employés. Justement, l’Assemblée nationale a voté, vendredi dernier, afin d’élever le plafond de cette aide. Cette dernière est passée de 200 euros à 400 euros selon les nouvelles.

Jean-René Cazeneuve, rapporteur du budget, se tient aux côtés des employés. En effet, il déclare :

« Il faut faire en sorte que les Français qui travaillent ne soient pas pénalisés par les prix à la pompe. C’est une proposition très équilibrée ».

Les députés ont donc voté l’amendement LREM dans le but de doubler ce plafond. Par ailleurs, ce dernier a même été triplé pour la région d’Outre-mer.

Elisabeth Borne, la première ministre, a soulevé la question de cette augmentation dès jeudi dernier. Pour confirmation, Bruno Le Maire ajoute qu’il sera même possible de cumuler cette aide avec l’abonnement de transport collectif. Certes, les députés de la gauche appréhendent la durabilité de cette mesure, le parti de droite LR y croit pourtant.

Tentative de trouver un terrain d’entente

Le projet de loi Pouvoir d’achat inclut plusieurs revalorisations au niveau des allocations gouvernementales. En effet, face au taux élevé de l’inflation, qui pourrait atteindre 6.5 %, plusieurs foyers sont dans l’impasse.

Cependant, la proposition de doubler l’aide au carburant a disparu du projet de loi de finances rectificative. En tout cas, l’exécutif et les Républicains essayent de trouver un terrain d’entente en vue de régler ce problème lié à la hausse du prix du carburant.

Par ailleurs, l’amendement LREM soutient la hausse du « forfait mobilité durable », versé par les employeurs. Toutefois, cela reste encore à voir. En effet, il s’agira donc de 600 à 800 euros en jeu, si on tient aussi compte du cumul de l’abonnement transport.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées