« Pas très bonne » : Évelyne Dhéliat se livre sur ses débuts en tant que Miss Météo

© TF1
publicité

Cette semaine, Évelyne Dhéliat a tenu à faire quelques confidences fracassantes concernant ses débuts en tant que Miss Météo. Zoom sur ce témoignage inédit !

Avant d’entamer une nouvelle saison de météo sur TF1, Évelyne Dhéliat a tenu à faire quelques confidences dans les colonnes du magazine Télé 7 jours. L’occasion pour la Miss Météo de revenir sur son parcours d’animatrice météo. On vous dit tout !

publicité

Une animatrice très célèbre

Voilà maintenant plus d’une trentaine d’années qu’Évelyne Dhéliat annonce chaque jour la météo aux fidèles téléspectateurs de TF1. A 73 ans, une figure emblématique du paysage audiovisuel français. En dépit de cette notoriété, l’animatrice fait souvent l’objet de reproches. Comme elle le souligne : « Lorsque je suis dans la rue, on ne me dit pas : “J’ai l’impression de vous avoir déjà vu quelque part”. Les gens me reconnaissent même avec mon masque », a-t-elle confié.

La jolie blonde enchaîne en expliquant : « Une fois, je me suis rendue dans une boutique avec le masque et une petite casquette. Un homme m’a affirmé : “Vous avez la voix d’Évelyne Dhéliat”. Présenter les prévisions météorologiques, c’est pire que Tintin (…) ». À l’approche d’une saison inédite du programme, la principale concernée s’est livrée auprès de nos confrères de Télé 7 jours sur son aventure d’exception au petit écran.

publicité

Evelyne Dheliat vide son sac

Lors de cette interview, Évelyne Dheliat a avoué : « Mon quotidien ne se limite pas à présenter la météo. Je suis aux commandes du département météo de TF1/LCI. Nous collaborons avec l’équipe de la rédaction pour anticiper les événements. Ma mission est de renseigner, expliquer. Depuis 1999, les gens sont conscients du danger des phénomènes météorologiques. Ils ont besoin de comprendre le pourquoi du comment (…) » précise-t-elle.

publicité

Et la mère de famille d’ajouter : « J’ai acquis de l’expérience au fur et à mesure des années. Au début, j’étais très timide, mais j’étais motivée à faire les choses bien. Le fait d’être en direct m’a énormément stressé. Je n’étais pas très bonne et je n’avais pas confiance en moi. Mais c’est une école extraordinaire », a-t-elle conclu.

publicité