Pensions de retraite : l’UFC-Que Choisir dévoile tout sur la revalorisation !

En ces temps de crise, les retraités ont du mal à vivre et ont certainement besoin de leurs pensions. Le pouvoir d’achat est fortement réduit. De plus, ils ne peuvent pas demander ou négocier une augmentation. Et ce, face à une hausse des prix d’environ 6% par an. Cependant, ces dernières semaines, le gouvernement a décidé d’augmenter la pension. Selon l’UFC-Que Choisir, ces réévaluations viennent d’être menées et d’autres s’ajouteront d’ici à la fin de l’année.

Revalorisation des pensions de retraite

Cela concerne les anciens salariés du secteur privé, agricole et social, ou de fonctionnaires, d’indépendants ou de professions libérales. Cette revalorisation intervient même si une autre de 1,1 % est intervenue en janvier 2022. En effet, la date de versement de la pension de vieillesse varie selon le régime de retraite. L’augmentation de la pension de base des retraités vient d’être mise en vigueur le 9 septembre. Cela comprend une revalorisation de 4 % de la pension de juillet versée en août. Notez que c’est le régime général qui a payé pour cela.

Concernant les retraites des fonctionnaires, cette élévation sera mise en œuvre à partir du 29 septembre, date de versement de la retraite. Celles-ci doivent être appliquées rétroactivement au 28 octobre pour les pensions de juillet et d’août. Veuillez noter que les fonctionnaires de l’État sont affiliés au Service des pensions. Aussi, les 4 % de la pension de juillet d’un travailleur agricole seront intégrés. À ne pas oublier que cela affecte également les pensions de réversion. De plus, ces pensions de base pourront être révisées à partir de janvier.

Une revalorisation selon le poids de la retraite de base

En fait, tout dépend du poids de la pension de base dans le total de la pension. Pour les fonctionnaires, par exemple, il s’articule autour de la retraite de base. Il en va de même pour les anciens salariés qui perçoivent une petite pension. Mais pour ces derniers, la valorisation réelle est d’environ 2%. Et ce, si leur retraite complémentaire (sans revalorisation) représente plus de 50 % de la pension totale perçue. De plus, pour certains professionnels libéraux, y compris les médecins, la revalorisation est de 23 € par mois. Parmi celles-ci, les pensions de base ne représentent en moyenne que 24 % de l’ensemble des pensions.

Côté retraite complémentaire, ce sont les conseils d’administration de ces régimes qui décident des revalorisations. Il convient de noter que cette réévaluation affecte aussi les pensions de réversion. L’Agirc-Arrco est le plus important de ces régimes complémentaires, avec actuellement 13 millions de bénéficiaires. Du côté des retraités, la pension de retraite de base devrait augmenter de plus de 4 %.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées