Pénurie de l’huile de tournesol constatée : les restaurants s’attendent à 5 transformations

Les restaurateurs ne peuvent pas s’échapper face à la disparition progressive de l’huile de tournesol sur le marché. A quoi les clients doivent-ils s’attendre exactement ?

L’huile de tournesol s’efface petit à petit des rayons de supermarché. D’après les sondages, le
problème n’est pas lié à l’approvisionnement, c’est surtout à cause des soucis de la part des
consommateurs. En effet, ces derniers sont actuellement plus intéressés par les bidons d’huile.
France Bleu, affirme que dans un futur proche, le risque de faire face à une pénurie est encore
minime.

Toutefois, les consommateurs sont tentés de faire des stocks, qu’il s’agisse de particuliers ou de restaurateurs. Les professionnels de la restauration sont surtout motivés par le fait de ne pas
vouloir changer les recettes et le menu sur leurs cartes. La dépêche a effectué une enquête auprès
des spécialistes et a pu dégager dans le diaporama ci-dessous les éventuels changements au niveau de votre restaurant préféré.

France Bleu affirme que, Métro fait partie de ceux qui prennent des précautions. La preuve est qu’il a décidé de ne pas vendre plus de 50 litres par clients et par jours. Cette mesure est seulement prise afin d’éviter une longue file d’attente mais pas à cause d’un manque d’approvisionnement. Il est à noter que les fournisseurs de biscuits, de chips, de plats à emportés et de nombreux industriels veulent changer la composition de leurs produits pour amortir l’insuffisance de l’huile de tournesol sans pour autant modifier les ingrédients utilisés afin d’éviter des éventuels problèmes de
logistiques.

Une inflation des prix de nombreux produits est attendue : l’instabilité des cours de l’huile de
tournesol entraîne la hausse des prix. Si une tonne de tournesol coûtait 700 euros en mois de février, dorénavant, le prix s’élève à 1000 euros. France Bleu énonce que cette situation va entrainer la hausse de prix de nombreux produits étant donné que l’huile de tournesol couvre des milliers de références.

Un menu dépourvu de frite : la production en masse des frites dans les fast-foods seront affecté par
la pénurie.

L’utilisation d’autres huiles végétales : Le manque d’huile de tournesol pousse à prendre l’initiative
de changer ce dernier en huile de palme, soja, olive ou autre.

Une relocalisation pourrait se présenter : c’est une possibilité dont la faisabilité n’est pas immédiate.
La modification des recettes : Dans la dépêche, Thierry Pouch déclare que les restaurateurs et les
industriels pensent sérieusement à changer de recette.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées