Pierre-Jean Chalençon : ses propos ahurissants sur les victimes du Coronavirus

© SIPA
publicité

Pierre-Jean Chalençon a tenu des propos ahurissants concernant les victimes du Coronavirus. La Toile est sous le choc ! Le point à travers cet article. 

Après la polémique liée aux dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon a une nouvelle fois créé le bad buzz. Cette fois, il a fait des remarques déroutantes au sujet des victimes de la Covid-19. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes ! 

publicité

Pierre-Jean Chalencon toujours au cœur des polémiques

Pierre-Jean Chalençon a une nouvelle fois fait parler de lui. Et comme toujours, l’ancien acheteur d’Affaire conclue présente cette manie de créer la polémique. Il y a quelques mois, la pandémie a complètement paralysé la France. Entre les règles sanitaires strictes, la fermeture des restaurants et lieux de divertissement, les Français ont vécu l’enfer. Pendant ce temps, le meilleur ennemi de Caroline Margeridon s’est retrouvé au cœur de la polémique.

En effet, le spécialiste de Napoléon a été soupçonné d’avoir organisé secrètement des soirées mondaines au sein du palais Vivienne. Tout ça en pleine crise sanitaire ! Des policiers l’ont donc mis en garde à vue le 9 avril dernier.

publicité

L’antiquaire a été réprimandé pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Sa splendide propriété avait également été perquisitionnée. Trois mois après, le collectionneur de 51 ans fait une nouvelle fois des siennes…

« Ce sont des vieux qui ont déjà vécu »

À l’occasion d’une entrevue pour Nice-Matin, Pierre-Jean Chalençon a nié en bloc les accusations dont il est victime. « J’aurais bien voulu que ça soit vrai. Ça m’aurait certainement sortie de la m*rde étant donné que l’État ne nous donne rien (…). C’est scandaleux ! » a-t-il souligné. S’il avoue avoir organisé un dîner avec le chef Christophe Leroy, il précise qu’il « n’y avait rien de payant ».

En ce qui concerne l’absence de masques chez les convives, le faux sosie de Michel Polnareff a son avis bien tranché. Selon lui : « Les invités portaient des masques. Mais dans 600 mètres carrés, à un moment donné il faut arrêter. De toute façon, j’en ai marre de la situation. C’est une plaisanterie », a-t-il indiqué dans les colonnes de Nice-Matin.

publicité

Pour l’ancien acheteur de France 2, le taux de mortalité a faiblement augmenté. Et le principal concerné de balancer : « Ce sont des vieux qui ont déjà vécu. Il y a également des jeunes qui ont mis fin à leur vie. Et ça, personne n’en parle ». Des déclarations osées sur les victimes de la Covid-19 qui ont créé le choc sur les réseaux sociaux.

publicité