Pierre Ménès : ses confidences inquiétantes sur sa maladie !

Pendant plusieurs années, les fans de Pierre Ménès étaient constamment inquiets pour lui. Ce, en raison de son état de santé qui ne cesse de se détériorer. Ce week-end, il a donné à sa communauté des nouvelles pas très réconfortantes.

Pierre Ménès est gravement malade

En juin dernier, Pierre Ménès devait comparaître devant le tribunal pour agression se*uelle. En raison de son état de santé, il n’a pas pu se présenter. C’est du moins ce qu’a confié Me Derambarsh, selon L’Équipe. « Il est gravement malade, il ne sera pas présent à l’audience. Il ne pourra pas aller mieux. Et il y a trois semaines, il était dans le coma. Il pourrait même décéder ». Il poursuit ensuite par : « Ça va aller de mal en pis. Ce report va porter préjudice à sa santé ».

Pourtant, il avait fait l’analyse d’un match et faisait sujet aux critiques. Alors, le journaliste a expliqué que : « L’analyse de ce match… Parce que oui, je suis malade, mais je fais des vidéos. C’est ce qu’on m’a reproché dans mon absence à mon procès. Comme si faire une vidéo de chez soi dans son canapé, c’était moins fatiguant de se lever à 8 heures. Et d’aller faire face aux journalistes, aux caméras, aux questions d’un juge », a-t-il également affirmé.

« Mes deux genoux sont foutus »

Et Pierre Ménès a ensuite continué par : « J’ai perdu 13 kilos, je me sens très fatigué, j’ai du mal à marcher. Je suis désolé, mais c’est la réalité et la vérité et ceux qui pensent le contraire, je les emm*rde ». Ce week-end, Pierre Ménès s’est étendu sur son état de santé. En effet, vendredi dernier, il a expliqué sur les réseaux sociaux qu’il était très malade. « Vous imaginez que ça ne va pas fort. Il se trouve que mes deux genoux sont foutus. Pour le droit, je le savais depuis longtemps. Merci aux 20 ans de tournois de tennis sur dur… », a-t-il révélé dans une vidéo sur YouTube.

Aussi, il a ajouté que « Les douleurs ont été insupportables pendant des semaines. J’ai pris la résolution de faire une infiltration. Malheureusement, j’ai le genou gauche touché ». « Il s’est enflammé, donc hier, j’ai aussi fait une infiltration du genou gauche », a-t-il aussi raconté. Cela dit, le journaliste n’a pas pu sortir de chez lui. «  Là, je ne peux absolument pas sortir de chez moi, je n’ai pas d’autonomie, je marche avec des béquilles », a-t-il avoué à ses fans.

Il doit affronter la justice

Dans une interview accordée à Konbini, Pierre Ménès avait déjà expliqué : « Après la greffe il y a bientôt 6 ans, après un covid grave, après une infection très forte pendant trois semaines en avril et mai dernier, je sens bien que plus ça va, plus mes forces diminuent ». En plus, le journaliste devrait faire de son mieux face à l’affaire à laquelle il doit affronter. « J’essaie pourtant de faire face à toutes les convocations que j’ai au niveau de la justice par rapport à mes histoires ».

Il poursuit ses dires par « En espérant que tout ça soit terminé, que j’ai au moins la possibilité de me faire faire ma première prothèse du genou dans trois mois dans des conditions psychologiques de meilleure qualité ». Avant de terminer en disant : « Je vous embrasse tous. Vous n’avez pas idée de la chance que vous avez d’être en bonne santé. (…) Pour ceux qui m’aiment, je continue ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées