Plus belle la vie : Théo Curin paralysé sur France 3, la maladie qui a tout chamboulé

Théo Curin est l’un des nouveaux recrus du feuilleton « Plus belle la vie », diffusé sur France 3. À l’occasion d’un entretien pour Télé 7 jours, l’acteur est revenu sur l’origine de son amputation dans la série. Le point à travers cet article !

Théo Curin à l’honneur sur France 3

Après Adriana Karembeu, un autre acteur rejoint la grande famille du Mistral. Il s’agit du nageur professionnel Théo Curin que les fans du feuilleton vont pouvoir retrouver à partir du mois de février prochain. L’occasion pour ce sportif paralympique de faire parler de lui dans les colonnes de Télé 7 jours. À la suite de sa participation aux « Vestiaires » (France 2), le comédien de 22 ans a été sollicité par les scénaristes de PBLV pour participer aux prochains épisodes de la série.

Il va prêter ses traits à Hugo Castel, un adolescent de 17 ans dont les parents souhaitent acquérir un hôtel de renom. À ce propos, le principal intéressé souligne : « Ce personnage est fait pour moi. Personne ne pouvait mieux l’interpréter », s’est-il félicité. L’équipe a également pris soin d’intégrer son amputation dans les intrigues. Pour rappel, son handicap est survenu à la suite d’une méningite bactérienne.

Les médecins ont dû l’amputer des jambes et des bras. Une tragédie que le public va apprendre au cours des prochains épisodes. « Les scénaristes se sont demandé comment on allait intégrer mon handicap dans le feuilleton. Finalement, on a trouvé que c’était plus facile de raconter la réalité. C’est pour mieux poser le personnage et l’aider à évoluer comme tous les autres », a-t-il expliqué dans les colonnes du magazine. Notons que le nageur sera également à l’affiche de Handi Gang, en compagnie d’Alessandra Sublet et Lola Dewaere sur TF1.

Un modèle à suivre

Grâce à ses talents d’acteur, Théo Curin va voir sa carrière prendre un nouvel envol. Après avoir brillé dans l’univers de la natation, il perce aujourd’hui dans le monde du cinéma. Tout a commencé lorsqu’il a fait la connaissance de Philippe Croizon. Ce dernier lui a transmis la passion pour la natation. En enchaînant les entraînements intensifs, le sportif finit par décrocher la médaille de bronze lors des championnats du monde organisés il y a 2 ans à Londres. En 2016, il tente sa chance à Rio, dans le cadre des Jeux paralympiques.

Au mois de novembre dernier, il est parvenu à nager pendant 11 jours entre la Bolivie et le Pérou. Un périple de 122 km le long du lac Titicaca. « La natation m’a aidée à me surpasser. C’est elle qui m’a permis de remonter le cap à la suite de ma maladie (…). Aujourd’hui, j’assume ma différence et j’en suis très fier », a-t-il avoué au cours de l’interview. En 2019, il est élu ambassadeur du groupe L’Oréal et ajoute une nouvelle corde à son arc : celui de mannequin. Comme quoi, quel que soit notre handicap, cela ne nous empêche pas de réaliser nos rêves !

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées