Pommes de terre : 10 erreurs qu’il ne faut jamais faire lors de la cuisson

publicité

Que ce soit sous forme de purée, de gratin, de frites ou encore farcies, gnocchis voire soufflées, etc. Ce n’est pas la façon de les préparer qui manquent. Avec ou sans la peau, cuit à la vapeur, au four, au micro-ondes ou à la poêle, la pomme de terre… On en raffole tous. Voilà pourquoi ce légume s’invite régulièrement à nos tables. Toutefois, ce n’est pas pour autant que l’on maîtrise leur cuisson. Avec les pommes de terre, voici 10 erreurs qu’il ne faut jamais faire lors de leur cuisson. Tout ce qu’il faut savoir dans les prochaines lignes de cet article.

publicité

Erreur numéro 1 : Ne pas prendre la peine de bien choisir entre les différentes variétés de pommes de terre

Le saviez-vous que l’on retrouve à ce jour près de 3000 variétés de pommes de terre ? Ce qui explique pourquoi ce féculent peut se cuire de différentes manières. Chaque variété diffère en effet de par leur texture, leur forme ou encore leur teneur en amidon. Mais attention, n’oubliez pas que pour chaque recette, il faut savoir bien choisir la pomme de terre idéale afin de mieux réussir votre plat. La Bintje par exemple, est celle que l’on recommande toujours si l’on veut préparer des frites biens croustillantes. Vous avez également le choix entre l’Agria et la Rate. La Charlotte ou le Roseval voire les pommes de terre à chair ferme sont quant à eux, excellents pour une cuisson à vapeur. La Grenaille et la Samba sont à privilégier pour les recettes au four. Et pour nos fameuses purées, il n’y a pas mieux que la Russets ou le Yukon Gold. Ce qu’il faut surtout éviter, c’est de recourir à la patate rouge !

Erreur numéro 2 : S’entêter à garder et à cuisiner des pommes de terre déjà germées

Quand vos pommes de terre germent, le mieux est de ne pas les consommer. Sa forte teneur en solanine sont le plus souvent pourvoyeuse des troubles intestinaux. Toutefois, elles peuvent être recyclées de différentes manières. Sinon, si vos pommes de terre commencent à peine à germer et sont encore fermes, vous n’avez qu’à simplement couper les zones abîmées. Creuser un peu et ces pommes de terre restent encore comestibles. Pour éviter à ce que vos légumes ne germent vite, pensez à les conserver dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

publicité

Erreur numéro 3 : Ne pas rincer vos pommes de terre sous prétexte qu’elles soient bio.

Peu importe que vos pommes de terre soient bio ou non, il faut toujours les rincer. Il faut savoir que les patates comptent parmi les aliments les plus traités (pesticides, engrais chimiques,…). Le rinçage est donc le seul moyen possible pour éliminer les produits dits phytosanitaires ainsi que les résidus de terre qui y restent. Vous pouvez avec les pommes de terre bio, ne pas les peler afin de conserver l’acide chlorogénique contenu dans sa peau. Il est connu pour être un antioxydant.

Erreur numéro 4 : Faire cuire vos pommes de terre dans de l’eau chaude ou bouillante

C’est l’une des plus grosses erreurs que l’on commet tous. Et pourtant, cette manière de s’y prendre n’est pas du tout recommandé parce que la cuisson des pommes de terre ne sera pas homogène. L’extérieur va cuire très vite pendant que l’intérieur reste dur et cru. De plus, la chair a beaucoup plus de risque de s’effriter et par conséquent, de moins bien tenir. Le mieux est de les plonger dans de l’eau froide et les porter à ébullition. Elles cuiront ainsi uniformément. Comptez, en fonction de leur calibre, entre 10 à 20 minutes pour leur temps de cuisson.

Erreur numéro 5 : Peler les pommes de terre crues

Afin d’éviter de gaspiller du temps et pour faire moins de travail, arrêter de peler vos pommes de terre crues. Il est plus facile de les faire une fois cuites puisque la peau s’en va toute seule. Mieux encore, faites une entaille tout le long de la pomme de terre puis au milieu, avec la pointe de votre couteau. Vous n’aurez ainsi après cuisson, qu’à la décoiffer.

Erreur n°6 : Piquer à maintes reprises les pommes de terre pour vérifier sa cuisson.

Un excès comme on dit n’est jamais bon. A force de piquer trop souvent vos pommes de terre, sa chair risque de devenir aqueuse et farineuse. Il faut seulement s’en tenir au temps de cuisson. Pour une pomme de terre de petit calibre, il n’y a en effet aucun lieu de dégainer son couteau avant 10 minutes de cuisson. Comptez 15 à 20 minutes pour une pomme de terre de taille moyenne et de gros calibre. Vous pourriez en cas de besoin, rallongez la cuisson de 5 minutes.

Erreur numéro 7 : Noyer vos patates dans beaucoup trop d’eau

Une cuisson avec beaucoup trop d’eau favorisent la perte des qualités nutritives de la pomme de terre. Pour ce faire, préférer une cuisson vapeur ou limiter votre eau de cuisson.

Erreur numéro 8 : Avoir pour habitude de mixer sa purée de pommes de terre

Éviter de mixer votre purée de pomme de terre pour ne pas en faire ressortir tout son amidon parce que sinon elle deviendra pâteuse et visqueuse. Et par conséquent, désagréable à la bouche. Voilà pourquoi il est conseillé de recourir à un moulin à légumes pour une texture plus légère.

Erreur numéro 9 : Ne pas faire tremper les pommes de terre avant leur cuisson

Excepté pour une cuisson à la vapeur, cette étape est cruciale pour les autres types de cuisson afin de supprimer une partie de l’amidon des pommes de terre. L’objectif est qu’elles ne collent pas. Pour des frites et des pommes de terre sautées bien croustillantes, vous pouvez aussi les tremper dans une eau glacée et les essuyer ensuite minutieusement avec un torchon propre.

publicité

Erreur numéro 10 : Jeter l’eau de cuisson

Ne jeter pas votre eau de cuisson de pommes de terre. Le saviez-vous qu’elle peut encore être recyclée ? Grâce à sa forte concentration en amidon, elle peut soit être utilisée en guise de produits d’entretien pour la maison (nettoyage du carrelage par exemple) soit pour désherber et nettoyer le jardin.

publicité