Prince Harry et Meghan Markle : une rupture à plusieurs millions d’euros, le prince sort son arme secrète !

© Closer
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant le Prince Harry et sa femme, Meghan Markle. Leur rupture vaudrait plusieurs millions d’euros. La vérité éclate sur l’arme secrète du prince. On vous dit tout ! 

En dépit de son éloignement du clan royal, le Prince Harry bénéficierait d’une protection optimale en cas de divorce avec Meghan Markle. Le duc de Sussex entend toujours soutirer la somme vertigineuse de 100 millions de dollars à cette dernière. La rédaction de Lacs champagne fait le point sur cette actualité pour vous !

publicité

Des tensions entre le prince Harry et sa femme

Dans son édition de cette semaine, le magazine Gossip se base sur une information dévoilée par le magazine « Illustrierte-die-Frau ». Le média allemand prétend une crise conjugale au sein du couple formé par le Prince Harry et Meghan Markle. En cas de divorce, le frère du Prince William pourrait être délesté de 100 millions de dollars. 

Toujours selon la publication, certains verrous judiciaires auraient été exigés par les avocats de la maison britannique afin de protéger leur fils. Cette protection serait enclenchée dans la mesure où un procès a lieu en Californie. 

publicité

Le prince Harry immunisé en cas de divorce

Selon nos confrères, le Prince Harry profite d’une immunité diplomatique. Un détail que sa femme n’a pas pris en compte lorsqu’elle a pris l’initiative de s’installer en Californie. En cas de divorce, le département d’État américain prendra les choses en main et interrompra la procédure. C’est en tout cas ce que rapporte une source anonyme proche du clan royal. Comme elle le souligne : « Meghan Markle ne peut divorcer du prince à Londres où l’immunité diplomatique n’est pas valable »

publicité

La protection dont bénéficie le fils de Lady Diana est corroborée par la journaliste Angela Levin. Cette dernière est une experte de la famille royale qui a écrit plusieurs livres au sujet de la maison britannique. Sur Twitter, elle a annoncé : « Une révélation très intrigante sur l’immunité diplomatique de Harry en Amérique ».

publicité