Rappel massif en France : ne consommez pas ces tartelettes contaminées à la salmonelle, nocives pour la santé !

Les rappels sont devenus une partie intégrante du quotidien en France. En effet, c’est au tour des tartelettes aux framboises et aux fraises d’être rappelées.

Les aliments concernés, au risque de salmonellose : ces fameuses tartelettes !

Précisément, ce sont les tartelettes de la marque Hafner d’Intermarché qui sont interdites à la consommation. Ces pâtisseries sont retirées de la vente, à cause du risque de contamination à la salmonellose. RappelConso explique que « les personnes qui auraient consommé ces produits présenteraient des troubles gastro-intestinaux, souvent accompagnés de fièvre ». Si vous ne voulez pas souffrir de tels symptômes, jetez ces tartelettes, et assurez-vous que personne ne puisse les manger par la suite.

La salmonelle est une bactérie qui cause une maladie intestinale ou la salmonellose. Ses symptômes les plus communs sont : diarrhée avec du sang dans les selles parfois, vomissements, nausées, crampes abdominales, frissons, maux de tête et fièvre. Les symptômes apparaissent immédiatement après l’ingestion d’un aliment contaminé. Ils peuvent durer entre trois à sept jours.

La salmonellose se soigne comme la grippe ou la gastro. Les personnes infectées doivent boire beaucoup d’eau. Elles devraient aussi prendre un Doliprane pour faire tomber la fièvre. Le repos est notamment indiqué pour recouvrer la santé au plus vite. Par la suite, les symptômes disparaitront en quelques jours.

En revanche, dans certains cas graves, une hospitalisation est obligatoire. En effet, la salmonellose peut provoquer de l’arthrite, la méningite, ainsi qu’une infection du sang. La salmonelle peut contaminer facilement les viandes crues, les légumes, les fruits, les graines, les œufs crus ou mal cuits, et les produits laitiers crus ou non pasteurisés. Si vous présentez les symptômes cités un peu plus haut, n’hésitez pas à consulter un spécialiste médical.

Certaines entreprises n’hésitent pas à mettre la santé des consommateurs en danger

Les Français ne cessent d’entendre des rappels de produits partout.

Revenons, par exemple, au scandale sanitaire des pizzas Buitoni. En effet, des enfants ont succombé et d’autres présentent de graves séquelles après avoir consommé ces pizzas.

Ingrid Kragel, la directrice de l’information chez Foodwatch était sortie de ses gonds dans le Parisien. « On ne parle pas de petites entreprises isolées qui auraient fait une erreur de parcours, mais de multinationales qui savent très bien ce qu’elles font. À chaque nouveau scandale, on voit que les mêmes erreurs, les mêmes infractions, la même légèreté se répètent. Les industriels agissent en réaction, non en prévention » s’exprime-t-elle.

Karine Jacquemart, la directrice générale, n’a pas non plus digéré ces événements. « Des groupes comme Nestlé ou Ferrero se sentent au-dessus des lois et on veut absolument casser ce climat d’impunité. D’après nos informations et les enquêtes, elles n’ont pas répondu à plusieurs de leurs obligations légales, à savoir de s’assurer qu’elles ne mettaient sur le marché que des produits qui ne mettaient pas des personnes en danger », déplore-t-elle.

Par ailleurs, il faut désormais vérifier, chaque semaine, si les enseignes ne rappellent pas les produits qu’on a achetés.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées