Réforme des retraites : on s’attend à une rentrée plutôt tendue !

La réforme des retraites est un sujet travaillé par l’État. D’ailleurs, l’inflation et le contexte mondial actuel impactent le pouvoir d’achat du peuple français. C’est pour cette raison que le gouvernement a décidé de ne pas rester les bras croisés. Ce dernier a mis en place un projet de loi de pouvoir d’achat et a proposé des aides pour améliorer celui-ci. De ce fait, il a proposé une revalorisation des retraites. Pourtant, sa réalisation se voit toujours décalée.

Réforme des retraites : pas encore en vigueur !

Gilets jaunes, crise du Covid-19, guerre en Ukraine : les événements récents n’ont pas permis au gouvernement d’achever la réforme des retraites. La Dépêche indique que le processus devrait être accéléré à la rentrée et nul ne doute que la discussion sera tendue.
Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a déclaré en fin juillet que la concertation « débutera après la réunion du Conseil national de la refondation, en septembre. Nous maintenons l’été 2023 comme horizon pour l’entrée en vigueur des premiers effets de la réforme ».

La différence de positions à l’Assemblée nationale sur l’âge légal de la retraite risque de redevenir le centre de tensions. Le gouvernement devrait proposer une prolongation progressive jusqu’à 65 ans. Les syndicats se sont également opposés avec véhémence à ce changement de l’âge légal de départ à la retraite. Sud et la CGT ont déjà déposé des préavis de grève pour le jeudi 29 septembre 2022.

Est-ce une priorité ?

« La réforme des retraites est une priorité, simplement, on aura le temps de faire tout cela dans quelques mois lorsque nous aurons bien avancé sur la crise économique et sociale », selon Laurent Pietraszewski sur BFMTV début octobre 2020. Devant nos confrères, il a expliqué comment des urgences sont apparues ailleurs après la crise du coronavirus CoVid-19.

Il ne faut pas oublier la « mère de la réforme », assure-t-il. Toutefois, notez que l’urgence est ailleurs. Il pointe la nécessité de « favoriser l’emploi » et de « permettre aux 750.000 jeunes qui quittent le système formation initiale d’intégrer le marché du travail ».
Attendez au moins quelques mois. De quoi faire plaisir à ceux qui ne veulent pas qu’un jour la réforme des retraites entre en vigueur…

C’est pour quand ?

Emmanuel Macron a annoncé « Nous ne ferons pas l’économie d’une réforme de notre système de retraite, pour qu’il soit viable ». Il a néanmoins avoué qu’elle « ne peut pas se faire comme elle était emmanchée avant la crise du Covid ».

Il continue avec : « La retraite, c’est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas. Dire ‘on fait comme s’il n’y avait pas de problème’, c’est dire ‘je sacrifie le patrimoine de ceux qui n’en ont pas.’ (…) Nous devons regarder notre système de retraite en face, comme l’ensemble de ce que nous sommes en train de faire. »

Les estimations du Conseil d’orientation des retraites (COR), rendues mi-juin, suggèrent que le déficit du système de retraite, estimé à 4 milliards d’euros avant la crise, devrait finalement atteindre près de 30 milliards d’euros cette année. Ce nouveau record a donc incité le gouvernement à remettre la question au centre du débat, malgré les protestations des syndicats.

Même si le président de la République décide qu’il faut créer un « calendrier pertinent », il a précisé que « la priorité de cet été, de la rentrée prochaine, c’est l’emploi ». Néanmoins, qui sait si la « mère des réformes » passera avant la fin de son quinquennat. Cependant, le chef de l’État fait la distinction entre les réformes « systémiques » (un système général de retraite à points) et les réformes « paramétriques » (financières), auxquelles les syndicats s’opposent actuellement.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées