Retraite : à quel âge exactement aura-t-on le droit de partir en retraite si le report est fixé à 65 ans ?

Parmi les prétendants à l’Élysée, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse projettent de reporter l’âge légal de départ à la retraite. Le problème c’est qu’en France, on est habitué à travailler davantage, sans forcément respecter la législation. Quels sont les impacts d’un tel dispositif sur votre carrière ? Décryptage.

Report de l’âge de retraite : quels impacts sur les Français et les Françaises ?

Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Eric Zemmour ont tous les trois incluent un système de report de l’âge légal de départ à la retraite dans leur programme. L’ancien polémiste issu de l’extrême droite fait néanmoins preuve d’un minimum d’ambition comparé à ses adversaires. Il promet de reporter l’âge légal de retraite à 64 ans, rapportent nos confrères de Planet.

De son côté, la candidate des Républicains reproche au mari de Brigitte Macron d’avoir copié son programme en proposant l’âge de 65 ans pour le départ à la retraite. D’un point de vue théorique, l’initiative de ces trois candidats est compréhensible en France. Mais en pratique, les choses ne sont pas aussi évidentes puisque cette décision implique des impacts non négligeables sur la vie socioprofessionnelle des Français.

En effet, en France, les actifs ont tendance à travailler plus longtemps et ne respectent pas forcément ce que la loi impose. Selon nos confrères de Ouest France, l’âge moyen de départ à la retraite tourne dans les alentours de 62 ans en 2020. En mettant de côté les retraités anticipés, il atteint les 63,5 ans chez les hommes et 63,4 ans chez les femmes.

Pourra-t-on continuer à travailler même au-delà de 65 ans si l’âge de départ à la retraite est reporté ?

Face à ce dispositif, une question titille aujourd’hui les Français. Pourront-ils envisager de poursuivre leur carrière au-delà de l’âge légal qui sera fixé après l’élection présidentielle ? Selon Capital, il s’agit d’un risque qu’il faut obligatoirement prendre. En 2010, Nicolas Sarkozy avait déjà opéré le même changement par le passé en faisant passer l’âge légal de 60 à 62 ans.

Il faut retenir que cette augmentation n’est pas automatique. Mais ce n’est pas le seul changement auquel il faut s’attendre. L’autre menace réside dans la perte de la surcote pour les futurs retraités qui ont prévu de travailler davantage. À ce propos, l’économiste Michaël Zemmour souligne : « Relever l’âge de départ ne fera que diminuer le nombre de retraités partant avec une décote ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées