Retraite à taux plein : cotisation des trimestres, âge… tout ce qu’il faut retenir sur la réforme de 2022 !

Le processus de retraite prend en considération plusieurs paramètres qu’il convient de ne pas négliger. Parmi eux figurent les trimestres à cotiser. Pour vous aider à tout comprendre sur le sujet, nous vous invitons à lire attentivement l’article qui suit, car les informations contenues peuvent vous être très utiles.

Le système de retraite fragilisé par la crise sanitaire

Il s’agit de la toute première mesure d’Emmanuel Macron pour son programme de 2022. Si le président sortant est une nouvelle fois nommé, l’âge de retraite fera l’objet d’une nouvelle révision : il sera fixé à 65 ans. Une initiative confirmée par le représentant du gouvernement, Gabriel Attal au micro de RTL cette semaine. En mars 2020, alors que le chef d’État a annoncé les mesures de confinement, il avait suspendu l’intégralité des réformes en cours incluant celle des retraites.

Une fois le confinement levé, la réforme était à nouveau d’actualité. Malheureusement, l’épidémie de Coronavirus a compliqué sa mise en place, si bien que le projet est petit à petit tombé à l’eau. À l’occasion de la campagne présidentielle de 2022, le sujet est bel et bien de retour et cette fois c’est officiel. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes.

Ce qu’il faut savoir sur la réforme de retraite !

Si Emmanuel Macron est réélu, l’âge de retraite sera fixé à 65 ans. En mars 2017, le mari de Brigitte Macron a présenté ses projets de réformes aux Français en soulignant qu’il n’allait pas changer l’âge de départ à la retraite de 62 ans. Sur son site officiel, c’est la confusion. On peut lire : « Il y aura toujours un âge légal de la retraite (…). Il restera à 62 ans. Mais pour ceux qui le veulent, ils pourront choisir de travailler plus longtemps ».

Deux ans plus tard, Édouard Philippe présente le projet de réforme devant le Conseil avant de tout dévoiler devant les caméras de la première chaîne. Mais l’âge de retraite fixé à 64 ans ne fait pas l’unanimité. « Cette fois, il n’y a plus de page d’équilibre… C’est un report du départ à la retraite », fait remarquer l’économiste Henri Sterdyniak.

Dans cette réforme d’Emmanuel Macron, la retraite minimum sera de 1 100 € si en 2017 elle était de l’ordre de 1 000 €. Toujours selon l’expert, cette somme ne représente rien en 2022 compte tenu de l’inflation. Comme il le souligne : « C’est faible pour faire passer la pilule des 65 ans ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées