Retraite : voici pourquoi il est préférable de repousser l’âge de départ à 65 ans !

À quelques jours de l’élection présidentielle, les candidats en lice incluant Éric Zemmour, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse projettent de reporter l’âge de départ à la retraite. Une initiative intéressante au regard des nombreux bénéfices qui en découlent sur le plan théorique. Explications.

Modification de l’âge de retraite à 65 ans : les impacts

D’une part, cette réforme visant à repousser l’âge de retraite à 65 ans contribue à combler les lacunes du système de retraite. Selon la fondation iFRAP, le système de retraite en France fait l’objet de plusieurs soucis notamment au niveau du financement. « Le relèvement de 60 à 62 ans a considérablement amélioré le solde financier des régimes de retraite », rapporte la DREES dans un constat réalisé en 2016.

Selon l’entité, les économies réalisées à la suite de cette réforme devraient s’élever à 18,7 milliards d’euros d’ici cinq ans. L’occasion parfaite de combler le manque constaté au sein de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse. Cette réforme devrait également aider à compenser la diminution du nombre d’actifs par rapport aux nombres de retraités. Selon Cairn, le ratio actifs-retraités ne cesse de chuter dangereusement ces dernières années.

Une chute qui s’explique par de nombreux facteurs : vieillissement de la population, chute de la natalité, chômage, difficulté pour les jeunes de s’insérer dans le monde professionnel, etc. En rallongeant l’âge de retraite à 65 ans, il n’y a plus besoin d’augmenter les cotisations. De quoi permettre de réaliser des économies conséquentes sur le budget retraite.

Les autres avantages de cette réforme

Rallonger l’âge de départ à la retraite représente une alternative intéressante pour les retraités qui ont déjà liquidé leurs droits. Ce qui n’a rien de surprenant sachant qu’il s’agit d’une assurance pour ceux qui ont mis une parenthèse à leur activité professionnelle. Cette initiative leur permet de sauvegarder leur niveau de pension. Au mois de septembre dernier, Édouard Philippe a rappelé le tarif dispendieux de la retraite.

À l’époque, l’ancien Premier ministre a déjà souligné l’importance de repousser l’âge légal de retraite compte tenu des circonstances. Cette initiative bénéficierait aussi bien à l’État comme aux retraités. Comme il le souligne : « Ce n’est pas une mesure facile à instaurer, cela peut être progressif (…) ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées