Solidarité à la source : des changements concernant les aides sociales !

Emmanuel Macron a fait de la solidarité à la source l’un de ses engagements, lors de sa campagne électorale. Ainsi, le ministre des Solidarités a annoncé que les Caisses d’Allocations Familiales enverraient automatiquement des formulaires pré-remplis. Cela affectera les demandes de prestations sociales dès 2024.

On a tendance à oublier ces aides sociales

Le résultat d’une enquête de la direction de la Recherche, des études, de l’évaluation et des Statistiques a montré qu’un tiers des ménages couverts par le RSA ne réclament pas de revenus actifs et solidaires à la CAF. Pour les 600 000 foyers concernés, cela représente un déficit moyen de 330 euros.

C’est la même chose pour la prime d’activité. Effectivement, un tiers des 4 millions de Français éligibles oublie les 186 euros par mois, en moyenne. Dès lors, le non-acquisition des aides et prestations sociales de la CAF s’avère être un réel problème.

Solidarité à la source : des territoires d’expériences

À partir de l’année prochaine, on testera environ une dizaine de départements dans le modèle de territoire zéro non-recours. L’objectif est de s’attaquer aux plus éloignés du système de protection sociale. Par conséquent, davantage de campagnes de sensibilisation seront déployées pour ceux qui ne connaissent pas le système social. Ce, pour nous aider à mieux comprendre le phénomène de non-recours aux prestations. La CAF espère également susciter l’intérêt de ces personnes et surtout les inciter à solliciter des allocations.

Cela doit aussi permettre un meilleur accès aux droits et lutter contre l’extrême pauvreté. C’est la première étape de la méthode de mise en œuvre du projet Solidarité à la source. Ainsi, le ministre des Solidarités a confirmé certaines mises à niveau. Qui seraient envisagées dans les mois à venir. En conséquence, les bénéficiaires et futurs bénéficiaires pourront obtenir une réévaluation complémentaire, à compter du 1er avril 2023. Cela s’appliquera notamment aux prestations sociales. Pourquoi ? Il est peu probable que l’inflation diminue de sitôt.

Des formulaires pré-remplis en vue

La deuxième étape du projet Solidarité à la source concerne les formulaires pré-remplis. En effet, Jean-Christophe Combe a parlé des mesures prévues pour 2024, dans un entretien avec Échos. Il s’agit de formulaires pré-remplis destinés à simplifier le processus de demande de prestations. Dans un délai de deux ans, les CAF soumettront automatiquement ces questionnaires pré-remplis pour diverses demandes d’assistance.

En outre, la déclaration d’impôts est également pré-remplie. Au fait, ce formulaire indiquera les prestations auxquelles les bénéficiaires auront droit selon leurs circonstances connues. C’est ce qu’a révélé l’ancien patron de la Croix-Rouge française.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées