Sophie Favier « sacrifiée » : elle balance du lourd sur TF1 !

©️ Starmag
publicité

L’heure des règlements de compte a sonné pour Sophie Favier ! La jolie blonde vient de balancer du lourd sur TF1. Retour sur ses révélations fracassantes !

À l’occasion de son passage dans le podcast Radar, en fin de semaine, Sophie Favier s’est confiée sur la fin de sa carrière chez le groupe TF1. Zoom sur son témoignage choc au micro d’Eric Dussart.

publicité

« J’ai été sacrifiée »

Dans les années 90, Sophie Favier a fait la pluie et le beau temps des fidèles téléspectateurs de la première chaîne. Avec sa magnifique chevelure blonde, elle a officié aux côtés de Christophe Dechavanne dans Ciel, mon mardi et Coucou c’est nous. Depuis, la présentatrice est devenue une figure incontournable du petit écran.

En dépit de ces débuts glorieux à la télévision, celle qui s’est fait connaître grâce au Collaro Show, a vécu une éprouvante descente aux enfers. Vendredi dernier, à l’occasion de son passage dans RTL, la jolie blonde de 57 ans s’est confiée au sujet de son expulsion chez TF1. « J’ai été sacrifiée », souligne l’ancienne coco-girl du show à succès de Stéphane Collaro.

publicité

La présentatrice a ensuite fait part de son indignation après la suspension inattendue de son émission Sophie… sans interdit en 1993. D’autant plus que l’émission faisait carton plein du côté des audiences. Selon la mère de Carla-Marie Muret, le responsable des programmes de La Une de l’époque a pris cette initiative avec l’accord d’Amanda Lear. « C’est de bon ton, elle défend son bifteck (…) » précise la principale intéressée.

« À l’époque, TF1 était particulièrement minable »

Sophie Favier enchaîne en s’expliquant sur les nombreuses difficultés qu’elle a dû affronter. « Je n’ai pas été rémunéré pour ce truc, il me semble qu’on m’a juste offert un bouquet de fleurs. Sincèrement, à l’époque, TF1 était particulièrement minable », déclare-t-elle. Lorsqu’elle s’est « retrouvée sans le sou », l’ex-chroniqueuse a eu du mal à arrondir ses fins de mois.

publicité

Comme le précise la mère de famille : « J’ai tout perdu. J’ai eu honte d’aller aux Assedic, je me suis retrouvée sans rien ». En dépit de ces tensions et désaccords avec la chaîne privée, l’animatrice semble aujourd’hui décidée à tourner la page. Heureusement, elle peut compter sur le soutien sans faille de ses fans sur les réseaux sociaux.

publicité